Pour lutter contre la pédopornographie, l’UE veut scanner tous les messages envoyés

Pour lutter contre la pédopornographie, l’UE veut scanner tous les messages envoyés

De plus en plus de contenus illégaux touchant à la pédopornographie circulent sur le net et l’UE entend l’endiguer en augmentant la surveillance en ligne.

Une mesure temporaire en attendant une loi permanente. Le parlement européen a adopté par 537 voix pour, 133 contre et 24 abstentions une nouvelle directive destinée à protéger les enfants contre les abus lors d’utilisation de services de messagerie en ligne.

Concrètement, il s’agit d’une dérogation temporaire d’un article de loi prévoyant de protéger la confidentialité des communications et des données relatives au trafic. Elle sera effective trois ans et permettra ainsi aux fournisseurs de service de lutter contre  contre la pédopornographie en ligne via le scan de messagerie.

Face aux potentielles critiques sur le respect de la vie privée, certains gardes-fous sont avancés par le Parlement. Notamment le fait que cette surveillance doit se faire sur la base du volontariat, avec l’utilisation de technologies “les moins intrusives possibles“.

Ces nouvelles règles ne s’appliquent pas à l’audio, pas de risque donc d’être mis sur écoute. Cependant, les plateformes peuvent analyser des images et des vidéos envoyées en utilisant le hachage et analyser le texte ou les données.

« Cet accord est un compromis qui permet de détecter les abus sexuels d’enfants en ligne et de protéger les données à caractère personnel des utilisateurs. Ce n’est peut-être pas parfait, mais c’est une solution temporaire viable pour les trois prochaines années » explique Birgit Sippel, député européenne allemande, réclamant cependant une solution viable à long terme de la part de la Commission européenne.

Source : via Clubic