Test du Samsung Galaxy A22 5G disponible chez Free Mobile : une expérience passable

Test du Samsung Galaxy A22 5G disponible chez Free Mobile : une expérience passable

Univers Freebox vous propose aujourd’hui le test du Samsung Galaxy A22 5G, un smartphone 5G à destination des petits budgets.

Avant de passer au test, voici les principales caractéristiques techniques du Samsung Galaxy A22 5G qui coûte 259 euros au comptant chez Free Mobile pour une configuration 4 + 128 Go. On peut également l’obtenir pour 6,99 euros par mois dans le cadre de l’offre Free Flex.


Fiche technique du Samsung Galaxy A22 5G : 


-  Processeur : octa-core jusqu’à 2,2 GHz (chipset MediaTek Dimensity 700)

-  Mémoire vive : 4 Go de RAM


-  Écran : dalle IPS 6,6 pouces avec une définition 2 400 x 1 080 pixels
et un taux de rafraîchissement 90 Hz

-  Audio : son sortant uniquement de la tranche inférieure

-  Stockage : 128 extensible par MicroSD (emplacement dédié)


-  Gestion SIM : deux logements Nano-SIM

-  Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B3/B5/B7/B8/B20/B28/B38/B40/B41

-  Compatibilité 5G : support des bandes n1/n3/n5/n7/n8/n20/n28/n38/n40/n41/n78/n79


- Triple capteur photo au dos dans un bloc carré :
48 + 5 + 2 Mégapixels (principal + ultra grand-angle 115 degrés + portrait)

-  Capteur photo à l’avant : 8 Mégapixels dans une encoche goutte d’eau


-  Prise casque 3,5 millimètres : oui

-  Connectique de charge : USB-C (tranche inférieure)

-  Support Wi-Fi : version Wi-Fi 5

-  Connectivité Bluetooth : version 5.0

-  NFC : oui


-  Batterie : 5 000 mAh non amovible

-  Recharge filaire : support de la charge 15 Watts (chargeur fourni)

-  Recharge sans-fil : non


-  Système d’exploitation : Android 11 avec l’interface One UI Core 3.1


-  Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale
ou lecteur d’empreintes digitales sur la tranche droite

-  Patchs de sécurité installés durant notre test : octobre 2021


-  Dimensions :  167,2 x 76,4 x 9 millimètres

-  Poids : 203 grammes


- DAS tête :  0,73 W/kg

- DAS tronc : 1,23 W/kg

- DAS membres :  2,04 W/kg


Un smartphone entrée de gamme

Le Samsung Galaxy A22 5G n’est pas vilain à regarder, avec son design fin et épuré. Pour autant, certains détails ne trompent pas quant au positionnement entrée de gamme de ce smartphone. Et pas seulement le petit nombre accolé à la lettre A.

Il y a tout d’abord cette encoche goutte d’eau et ce menton prononcé au niveau de l’écran, caractéristiques des smartphones à petit prix. Il y a également ce dos, sur lequel un “toc toc” fait penser à une boite en carton. Une impression d’autant plus regrettable que l’assemblage apparait parfait.

Chose à souligner : la bonne intégration du bloc photo à l’arrière. Il dépasse à peine, ne dérangeant ainsi pas les doigts en mode paysage et ne rendant pas trop bancal le smartphone posé sur le dos. Autre chose appréciable : les traces de doigts qui n’accrochent pas excessivement au dos. De quoi éviter quelques crises d’angoisses chez un Monk.

Écran 90 Hz, pas de double haut-parleur stéréo

L’écran 6,6 pouces du Galaxy A22 5G coche certaines cases : une définition Full HD+ et un taux de rafraîchissement 90 Hz. Il fait en revanche l’impasse sur l’AMOLED avec ses belles couleurs et ses noirs profonds. Il opte aussi, comme indiqué plus haut, pour l’encoche goutte d’eau moins discrète que le poinçon pour accueillir la caméra frontale. Depuis les réglages, on se voit proposer le choix entre fréquence d’actualité standard ou élevée, un mode confort visuel et un mode sombre.

Côté son, il faut se contenter d’un son sortant uniquement de la tranche inférieure en multimédia. Un son d’ailleurs un peu trop chargé en aigus et manquant de relief. Bref, pas l’appareil qu’on sort volontiers pour une écoute musicale d’appoint. Au niveau de la tranche inférieure, et non loin du port de charge USB-C, se trouve la connectique mini-jack. Toujours pratique pour utiliser de vieux écouteurs ou son casque filaire préféré.

Un capteur 48 Mégapixels, mais rien de folichon

Le Samsung Galaxy A22 5G embarque trois capteurs photo au dos, un 48 Mégapixels en guise de capteur principal, un 5 Mégapixels pour l’ultra grand-angle et un 2 Mégapixels pour le mode portrait (le quatrième rond n’est autre que le flash). Les amateurs de selfies trouveront un capteur 8 Mégapixels à l’avant. Dans les faits, l’expérience n’est pas spécialement envoûtante. Les clichés manquent de précision, tandis que l’absence d’un capteur dévoué au zoom se fait rapidement sentir. Le mode nuit, s’y améliore l’ordinaire, respire l’artificiel. Notre ami n’est clairement pas le meilleur compagnon du photographe, même amateur.

Une photo en extérieur, en partant de l’ultra grand-angle jusqu’au zoom 10x :

Une photo avec du flou d’arrière-plan (“Portait” dans la ligne des options) :

Une photo de nuit un peu baveuse, lissée et récupérée par le mode nuit (“Plus/Nuit”) :

Deux selfies :

Un smartphone 5G

Le Samsung Galaxy A22 5G fonctionne en 4G et 5G, sur la bande des 700 MHz chère aux abonnés Free Mobile. Il permet aussi une gestion dual-SIM, afin de gérer un numéro personnel et un numéro professionnel depuis un même terminal. Comme à l’accoutumée, nous avons réalisé des tests de débits avec les applications nPerf et RNC Mobile, disponibles gratuitement sur le Play Store de Google.

Ci-dessous, des débits obtenus en intérieur :

Et d’autres débits, mesurés en extérieur :

Pas une bête de course

Le Samsung Galaxy A22 5G ne brille pas par sa grande réactivité ou ses prouesses graphiques, mais il permet de jouer. Des titres comme Asphalt 9, Call of Duty Mobile ou Mortal Kombat fonctionnent ainsi sans souci particulier. Nous n’avions pas noté de chauffe particulière même avec les options graphismes poussées (au maximum des possibilités).

On s’en aperçoit au moment d’installer une grosse application, et l’outil Disk Speed le confirme. Sans être totalement à la ramasse, la mémoire interne du Samsung Galaxy A22 5G n’est pas la plus rapide. Disk Speed indique 143 Mo/s en écriture et 257 Mo/s en lecture.

Une charge longue, mais une autonomie au top !

Une batterie 5 000 mAh sur un smartphone à la configuration modeste laisse entrevoir une autonomie digne de ce nom. Nous avons tenu les deux jours sans problème, avec du multimédia et du partage 4G dans notre usage.

Ci-dessous, un suivi d’utilisation : départ à 11h45 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 12h06 avec 5 %

  • 3 heures et 5 minutes de YouTube avec les écouteurs Bluetooth
  • 35 minutes de streaming audio avec les écouteurs Bluetooth
  • 35 minutes de jeu avec le son du smartphone
  • Consultation et alertes Gmail / Linkedin / Twitter
  • Un appel court
  • SMS
  • Surf sur Internet
  • Photos
  • 15 mises à jour d’applications
  • 1 mise à jour système de 900 Mo
  • 4 heures et 50 minutes de partage 4G
  • Tests de débit
  • Fonctionnement continu de TousAntiCovid

Avec son Galaxy A22 5G, Samsung fournit un chargeur 15 Watts. Ce n’est pas l’idéal avec une batterie 5 000 mAh à remplir et il faudra s’armer de patience. Surtout sur la fin. Les derniers pourcents semblent réellement interminables.

Ci-dessous, un suivi de charge en filaire  :

  • 9h27 : 5 %
  • 9h35 : 14 %
  • 9h40 : 19 %
  • 9h50 : 29 %
  • 10h25 : 63 %
  • 11h10 : 94 %
  • 11h25 : 98 %
  • 11h45 : 100 %

Android 11 avec One UI

Avec le Galaxy A22 5G, nous avions une interface One UI Core 3.1 basée sur Android 11.

Celle-ci s’accompagne de quelques applications et jeux préinstallés dans le cadre de partenariats commerciaux : Spotify, Netflix, TikTok, Office, OneDrive, LinkedIn et Outlook. Seuls Netflix et OneDrive ne pouvaient être désinstallés. Nous pouvions uniquement les désactiver.

 

Elle propose aussi quelques fonctions pratiques, dont :

  • La gestion avancée des mouvements et gestes
  • La touche latérale personnalisable (double appui pour lancer l’appareil photo ou l’application de son choix)
  • Le mode à une main
  • L’écran scindé pour le multitâche
  • Le Game Launcher pour gérer son expérience de jeu
  • La section mode d’emploi pour les novices

Terminons sur la partie sécurité. Durant notre test, nous avions les correctifs du mois d’octobre 2021 après une mise à jour de 905,74 Mo. Presque les derniers, donc. Quant à la reconnaissance ou au lecteur d’empreintes latéral, ils remplissaient tout simplement correctement leur mission. Rien à signaler.


VERDICT :

Le Samsung Galaxy A22 5G n’est pas un mauvais smartphone sur toute la ligne. Il propose la 5G, une gestion dual-SIM, l’écran 90 Hz, un stockage extensible grâce à un slot dédié, une connectique mini-jack, une solide autonomie grâce à sa batterie 5 000 mAh et une interface One UI qui reste toujours convaincante. On peut lui pardonner l’absence de l’AMOLED et la puissance de charge pas très élevée au regard du positionnement tarifaire, mais on aurait attendu un peu mieux au niveau de la photo et de la sensation en main.

Avec le Galaxy A22 5G, Samsung montre ainsi une volonté de s’affirmer davantage face à une concurrence toujours plus intense dans le secteur des smartphones. Mais le fabricant donne aussi l’impression de ne pas totalement lâcher les chevaux. Le résultat est un smartphone présentant de vraies qualités, mais aussi de vrais défauts. Dommage.