Fibre optique : Orange crée un nouvel opérateur d’infrastructure dédié aux zones rurales

Fibre optique : Orange crée un nouvel opérateur d’infrastructure dédié aux zones rurales

L’opérateur historique annonce le lancement d’un nouvel opérateur d’infrastructure, co-détenu avec La Banque des Territoires (Caisse des Dépôts), CNP Assurances et EDF Invest.

Annoncée en 2021, Orange Concessions est désormais opérationnelle. L’opérateur historique annonce en effet aujourd’hui  la création d’un nouvel opérateur d’infrastructure regroupant 24 Réseaux d’initiative Publique (RIP) en Métropole et en Outre-Mer, représentant à terme plus de 4,5 millions de prises fibre pour 6500 communes couvertes. La société est détenue à 50% par Orange et à 50% par un consortium regroupant plusieurs investisseurs, notamment la Banque des Territoires et EDF Invest, valorisant Orange concessions à 2.675 milliards d’euros.

Cette nouvelle structure gère ainsi la conception, la construction et l’exploitation des réseaux fibre en s’appuyant bien sûr sur l’expertise d’Orange, ainsi que de la commercialisation de ces réseaux à l’ensemble des opérateurs. En regroupant un grand nombre de RIP, l’opérateur pourra à terme devenir le premier opérateur d’infrastructure dans les territoires ruraux en France. Stéphane Richard, le PDG d’Orange annonce  de grandes ambitions : ” D’ici 2025, 30% des prises FTTH des zones rurales françaises seront opérées par Orange Concessions. Orange étant depuis près de dix ans le leader incontesté de ce chantier majeur partout en France, je me réjouis de l’arrivée au sein du capital d’Orange Concessions d’investisseurs de long terme reconnus pour leur expertise en matière d’infrastructures et proches des collectivités locales.

Pour rappel, l’opération avait fait l’objet d’une vente aux enchères pour céder la moitié de ses réseaux fibres en zone rurales, pour atteindre un objectif clair dans son plan stratégique “Engage 2025” : monétiser et maximiser la valeur de ses réseaux en France et en Europe. Une semaine définitivement chargée pour Orange, qui a également lancé mardi dernier sa nouvelle société Totem, en charge de la gestion de ses sites mobiles en France et en Espagne.