Iliad : la Société Générale revoit ses prévisions et s’en explique

Iliad : la Société Générale revoit ses prévisions et s’en explique

La cession de la participation d’Iliad dans On Tower France et les lourds investissements dans la 5G poussent la banque française à revoir à la baisse son objectif de cours sur l’action de la maison-mère de Free.

Même si les voyants sont actuellement au vert pour Iliad, en attestent ses performances commerciales et financières au 1er trimestre, rien n’est jamais gagné en Bourse. En marge de la présentation des résultats du groupe le 18 mai dernier, le titre a perdu plus de 10% pour passer sous la barre des 140€ avant d’entamer une phase de baisse pour tomber aujourd’hui à près de 122€.

Les investisseurs voient d’un mauvais oeil la décision d’affecter une partie des futurs produits de cession de On Tower France au programme 5G. Iliad a en effet annoncé la cession “avant la fin de l’année” de sa participation de 30 % au capital d’On Tower France, sa co-entreprise créée en décembre 2019 avec le groupe espagnol Cellnex et gérant les infrastructures passives de Free Mobile. Il s’agit d’accélérer les investissements dans la 5G, afin d’ouvrir de nouveaux marchés de croissance, mais également de désendetter le groupe et de sécuriser l’approvisionnement en composants. Le montant fait encore l’objet de discussions. Nicolas Jaeger, le directeur financier du groupe a indiqué espérer obtenir “au moins 600 millions d’euros” de cette cession.  La  trésorerie opérationnelle d’environ 900 millions d’euros, est ainsi en cours de révision au sein d’Iliad.

Du côté des brokers, les recommandations sont majoritairement maintenues. La Société Générale a réitéré hier sa recommandation d’Achat sur le titre Iliad, mais en abaissant son objectif de cours de 195 à 170 euros.  Selon la banque française, cette cession et les investissements du groupe de Xavier Niel dans la 5G vont exercer une pression sur l’objectif de cash-flows opérationnels disponibles de l’opérateur à court et moyen terme. Cela a “également provoqué une vente des actions de la maison-mère de Free, qui a sous-performé son secteur” explique t-elle. Néanmoins, le titre d’Iliad n’en perd pas son potentiel.

 

 

Source : AOF via Boursorama