Test de Chicko sur Freebox mini 4K : un jeu de plate-forme moins mignon qu’il ne le laisse penser

Test de Chicko sur Freebox mini 4K : un jeu de plate-forme moins mignon qu’il ne le laisse penser

Univers Freebox vous propose de découvrir un jeu de plate-forme disponible gratuitement sur le Play Store de la Freebox mini 4K ou via ce lien.

Disponible gratuitement sur le Play Store de la Freebox mini 4K, Chicko est un jeu de plate-forme.

Vous incarnez un petit caneton qui doit sauver ses amis capturés. Le parcours sera évidemment semé d’embûches avec des obstacles et ennemi à éviter.

Chaque niveau devra être terminé le plus vite possible, tout en récoltant un maximum de pièces et gagnant un maximum de points.

Une prise en main très simple, à la télécommande ou à la manette

La prise en main est loin d’être la plus compliquée, puisque le petit héros avance tout seul. Vous avez simplement à gérer son saut. Avec la télécommande, cela passe par une pression sur le bouton OK. Avec la manette Free, on se sert du bouton 3.

Des aspects sont toutefois à préciser concernant la prise en main.

Concernant le déplacement continu tout d’abord, il peut être stoppé en se plaquant contre une structure. Cela nous a aidés pour les captures d’écran, mais cela sert surtout à s’arrêter et repartir au bon moment, afin d’éviter un ennemi. Toujours à propos de l’avancement, il vaut mieux parfois laisser le personnage retomber sur ses pattes que d’enchaîner les sauts et de finir dans le fossé (vous vous en rendrez vite compte au milieu du premier niveau). Se laisser glisser permet également de prendre un chemin pour aller récolter quelques pièces supplémentaires.

Concernant les sauts ensuite, de multiples pressions permettent d’augmenter l’amplitude. Pratique pour une structure un peu trop haute, un fossé un peu large ou un ennemi à vos trousses.

Il faut être très précis

Si le jeu paraît vraiment très enfantin au premier abord, la nécessité de précision se traduit par une mort assurée en cas de précipitation. Il faudra également se montrer patient avec un niveau relancé au début à chaque mort. Il n’y a d’ailleurs pas d’intermédiaire. Que ce soit en tombant dans un fossé ou en touchant un ennemi, vous mourrez dans la foulée. En sachant en plus qu’on démarre avec trois vies, une fin de partie est ainsi vite arrivée.

Des graphismes à l’ancienne, un peu trop même

Le jeu Chicko respire le rétro à plein nez, que ce soit au niveau des musiques ou des graphiques. Si la musique se laisse entendre malgré son côté un peu répétitif, les graphiques piquent un peu les yeux. De tels graphismes passent sur l’écran modeste d’un smartphone, mais difficilement sur le grand écran d’un téléviseur. Et c’est pourtant un amateur de rétrogaming qui rédige ce test…

VERDICT

Au premier abord, on mettrait bien Chicko entre les mains d’un bambin s’initiant aux jeux vidéo. Sauf que l’exigence en termes de précision et les graphiques vraiment rétro – ou moches, c’est selon – auront vite fait de décourager. Un adulte amateur de graphismes à l’ancienne et de challenge pourra en revanche trouver chaussure à son pied.