C’est officiel, Bouygues Telecom signe un partenariat d’1 milliard d’euros avec Cellnex pour fibrer ses sites mobiles

C’est officiel, Bouygues Telecom signe un partenariat d’1 milliard d’euros avec Cellnex pour fibrer ses sites mobiles

Bouygues Telecom et son partenaire Cellnex vont créer une coentreprise qui déploiera un réseau national de fibre optique pour accélérer notamment sur la 5G. 

C’est fait, Bouygues Telecom a trouvé son investisseur pour l’exécution de son projet “Saint-Malo”. L’opérateur vise à déployer une infrastructure nationale de fibres optiques “pour répondre à la croissance des usages data sur ses réseaux“ avec pour objectif de relier pylônes et noeuds de raccordement optique en fibre mais aussi de proposer des offres FTTH aux entreprises a t-il annoncé la semaine dernière lors de la présentation de ses chiffres annuels.

Création d’une société commune dont Bouygues sera actionnaire minoritaire

En négociation depuis plusieurs semaines avec “un partenaire” pour déployer l’infrastructure, la commercialiser et en gérer l’exploitation, le tout dans le cadre d’une coentreprise , Bouygues annonce ce matin la signature d’un accord stratégique avec Cellnex, principal opérateur d’infrastructures de télécommunications sans fil en Europe.

Dans le détail, les deux acteurs deviendront bel et bien partenaires d’une société nouvellement constituée (51% Cellnex, 49% Bouygues Telecom). Sa mission, déployer un réseau national de fibre optique en France pour fournir une connectivité mobile et fixe par fibre et notamment accélérer le déploiement du réseau 5G de l’opérateur français.

Un réseau fibre optique de 31 500 km pour Bouygues Telecom

L’investissement prévu jusqu’en 2027 s’élève à 1 milliard d’euros, lequel sera utilisé pour déployer un réseau de 31 500 km au maximum, interconnectant les toits et tours de télécommunications desservant Bouygues Telecom – dont 5 000 appartiennent et sont exploités par Cellnex – avec le réseau de data centers (Edge Computing).

Le directeur du réseau Bouygues Télécom, Jean Paul Arzel se félicite de ce nouveau partenariat qui selon lui “offrira de grandes opportunités pour accroître la capacité de notre réseau fixe et mobile grâce à une infrastructure de fibre optique à haute performance, et accélérer notre déploiement 5G. Développer également de nouveaux services pour nos clients B2B et continuer à offrir une excellente qualité de service à tous nos clients.”

Une fois le réseau fibre entièrement déployés, l’EBITDA généré par la nouvelle société devrait s’élever à 80 millions d’euros, précise un communiqué. L’acquisition de 51% de la société par Cellnex et les investissements envisagés “seront financés principalement par des apports du groupe espagnol via des fonds propres et un prêt d’actionnaires, des financements bancaires et des cash-flows générés par la société elle-même“.

Bouygues Telecom sera le locataire phare de la nouvelle société, avec laquelle il va signer un contrat de 30 + 5 ans. En conséquence de cet accord, le carnet de commandes de Cellnex sur les ventes futures contractées augmentera de 4 milliards d’euros pour atteindre 44 milliards.