En zone rurale, Free Mobile part à la rencontre des habitants pour dissiper les craintes

En zone rurale, Free Mobile part à la rencontre des habitants pour dissiper les craintes

Des représentants de Free Mobile vont répondre pendant 3 heures aux questions de riverains par groupe de 4 dans une commune du Nord. Au centre du sujet, l’arrivée d’une antenne 3G,4G et 5G.

Si dans la majorité des cas, les opérateurs parviennent à camper leurs antennes sans encombres dans les campagnes, parfois les maires et les riverains leur donnent du fil à retordre. Blocages de chantiers, manifestations de collectifs, refus d’élus et actions en justice sont monnaie courante. Animés par la volonté de ne pas passer en force, les telcos privilégiant le dialogue, envoient souvent des représentants dans les communes afin de rassurer et répondre aux questions des habitants, et ainsi tenter de dissiper les craintes les plus courantes comme l’impact des ondes sur la santé et la 5G.

A Boussois dans le département du Nord, Free Mobile prévoit d’installer un site 3G, 4G et 5G à plus de 100 mètres des habitants afin de couvrir le nord de cette commune de plus de 3000 âmes . Afin de répondre aux interrogations des riverains, une permanence pas comme les autres sera organisée le 7 mars, pendant 3 heures  à la maison de la citoyenneté.

« Ce n’est pas une réunion publique où tout le monde pose des questions en même temps, les gens viendront et seront reçus par groupes de quatre environ par Free, qui répondra à leurs interrogations », informe Jean-Claude Maret, maire de Boussois.

S’il devra donner son avis sur cette implantation, l’élu semble favorable : « Sur le haut de Boussois, beaucoup se plaignent de ne pas avoir suffisamment de réseau, appuie le maire. On verra s’il y a un vraiment une grosse opposition à ce projet, et si ce n’est pas seulement trois ou quatre personnes qui sont contre. » Ce site mobile doit être érigé sur une parcelle communale.

 

Source : La Voix du Nord.