Le WiFi pourrait être bientôt utilisé pour repérer une arme ou une bombe cachées dans un bagage

Le WiFi pourrait être bientôt utilisé pour repérer une arme ou une bombe cachées dans un bagage

La lutte contre le terrorisme dans les lieux accueillant du public (stades, écoles, aéroports, etc.) pourrait bien faire un grand pas en avant. Une étude menée par des chercheurs de l’école d’ingénieurs Rutgers aux États-Unis a démontré qu’il est possible d’utiliser le WiFi pour repérer un objet dangereux caché dans un sac.

"Les signaux WiFi, ou sans fil, dans la plupart des lieux publics peuvent pénétrer dans les sacs pour obtenir les dimensions des objets métalliques dangereux et les identifier, notamment les armes, les canettes en aluminium, les ordinateurs portables et les batteries de bombes" explique eurkalert.org. Selon la méthode des chercheurs "le WiFi peut également être utilisé pour estimer le volume de liquides tels que l’eau, l’acide, l’alcool et d’autres produits chimiques utilisés dans la fabrication des explosifs".

Cela pourrait permettre un gain de temps et d’argent par rapport aux scanners à rayons X lors des contrôles. Le système est simple à configurer et est, par ailleurs, beaucoup moins intrusif qu’un contrôle de sécurité réalisé par une équipe cynophile ou un agent qui fouille directement le bagage suspect. 

 

Crédit : Laboratoire d’analyse de données et de sécurité de l’information (DAISY) dirigé par le professeur Yingying Chen