Plan de déploiement Alsacien du Très Haut Débit

Plan de déploiement Alsacien du Très Haut Débit

Voici la première synthèse des Schémas Directeurs Territorial d’Aménagement Numérique qui définissent le projet d’équipement en Très Haut Débit de la région Alsace. 

Prévus département par département, la spécificité de cette région est l’alliance entre les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin portant ainsi le projet au niveau régional.

Si la région alsacienne est actuellement la région la plus cablée de France avec 467 000 prises déjà raccordables, notamment via le réseau Numéricable. Seules 3 villes bénéficient d’un équipement au réseau à plus de 100 M/bit/s soit les villes de Strasbourg, Mulhouse et Siltzheim. Numéricable n’envisage pour autant pas de faire de nouveaux raccordements.

 

Les engagements opérateurs en FTTH :

Pour autant dans le cadre des consultations Collectivités-Opérateurs, les opérateurs ont fourni des déclarations d’intention de fibrage sur 73 communes de la région soit 51% du territoire à l’horizon 2020.

D’ores et déjà :

– L’opérateur France Télécom Orange a démarré le déploiement FTTH sur la Ville de
Strasbourg, qui fait partie des communes « zone très dense » définies par l’ARCEP. Les
autres villes prioritaires pour le déploiement FTTH sont Bischheim, Lingolsheim,
Schiltigheim, Ostwald, Illkirch, Hoenheim et Mulhouse.
 

-  SFR a débuté son déploiement FTTH sur la Ville de Strasbourg en 2011, avec l’objectif de
couvrir environ 80 % de la commune d’ici 2 ou 3 ans et en évitant les zones pavillonnaires. SFR s’est également positionné dans le cadre de l’Appel à Manifestations d’Intentions d’Investissement (AMII) du programme national THD de l’Etat sur les communes de Mulhouse, Colmar, Haguenau, ainsi que Bischeim, Hoenheim, Illkirch, Lingolsheim, Schiltigheim sur la CUS.

 

Sont concernées sur l’Alsace un total de 73 communes représentant 51 % de la population
alsacienne. Les déploiements ont déjà débuté sur Strasbourg, et vont démarrer ensuite de
manière progressive sur la période 2011 – 2015 pour les autres communes. Les opérateurs
estiment à 5 ans le délai nécessaire pour couvrir au moins 90% de la population d’une
commune à partir du moment où le déploiement a démarré : de ce fait, les communes pour
lesquelles le déploiement ne débute qu’en 2015 ne seront pas entièrement couvertes avant
2020.
 

On notera enfin que l’accord national conclu entre France Télécom et SFR le 15 novembre
2011 prévoit que sur les communes hors zone très dense ayant fait l’objet d’une intention de
déploiement FTTH (communes « AMII »), l’un des opérateurs réalisera le déploiement du
réseau, le second opérateur s’engageant à cofinancer l’investissement.

2013-2015 : Une action forte des collectivités en direction de ces communes mal couvertes apparaît ainsi nécessaire dès les premières années du projet THD, sur la période 2013-2015 : il est à noter par ailleurs que c’est sur ces zones défavorisées que le très haut débit aura très
certainement le plus grand succès commercial.Il s’agira de permettre aux abonnés des communes mal desservies ( moins de 2Mbits/s) de disposer d’un débit suffisant pour bénéficier des offres des opérateurs.

Dès la période 2015-2020, une action forte serait conduite pour assurer la desserte FTTH de l’ensemble des communes principales de chaque intercommunalité, afin que ces villes puissent bénéficier des mêmes services que ceux qui seront disponibles sur les agglomérations de Strasbourg, Mulhouse et Colmar notamment.
Cette priorisation en direction des bourgs centres n’exclut pas la possibilité, selon besoins ou opportunités, d’intervenir en FTTH de manière anticipée sur des périmètres communaux plus étendus.

Par la suite, sur la période 2021-2030, le déploiement des réseaux FTTH se poursuivra sur les autres communes, en particulier sur celles qui auront fait l’objet d’opérations de montée en débit sur la période 2013-2015.

Coûts moyens des déploiements par prises :

 

Un projet plus large que l’augmentation des débits des abonnés :

 

 

 

 

Le déploiement dans les organismes de santé :

Le déploiement dans les Zones d ’Activités Economiques :

Ce n’est que la première phase du projet d’aménagement en Très-Haut-Débit de la région, qui espère d’autres intentions de déploiements de la parts de opérateurs.

 

Source : Avicca