Free Mobile : 4 antennes font polémique à Nancy

Free Mobile : 4 antennes font polémique à Nancy
En juillet dernier, l’opérateur Free a installé quatre antennes relais à l’église Saint Fiacre, à moins de 100 m de l’école Alfred Mézières. Considérant ces dernières trop proche de l’établissement scolaire, et que leur installation s’est faite sans les consulter, les habitants du quartier ont décidé de réagir.
 
Lettre aux élus de la municipalité et de l’opposition, pétition de quartier, le collectif Saint Vincent de l’ église Saint Fiacre a manifesté mercredi. Une plainte pourrait être déposée pour « mise en danger de la vie d’autrui. »
 
La ville de Nancy a missionné ses services techniques pour réaliser des mesures et déterminer si ces antennes sont dangereuses pour la santé. Hier soir, une réunion publique entre la ville de Nancy et les habitants était organisée pour trouver une solution.
 
La proposition retenue par les représentants de la ville de Nancy et les représentants du collectif Saint Vincent est de mandater un cabinet indépendant chargé de réaliser des mesures pendant les vacances de la toussaint sans que l’opérateur n’ait connaissance ni du jour ni de l’heure. Après cette phase de tests, les antennes de Free seront mises en sommeil jusqu’à une prochaine réunion publique où sera présenté les résultats de l’étude.
 
Ce nouveau conflit sur l’implantation des antennes des opérateurs pourrait conduire la Communauté Urbaine du Grand-Nancy à repenser entièrement sa charte sur la téléphonie mobile qui date de 2004.
 
Du côté de Free, après avoir été débouté des toits du commissariat de police du boulevard Lobau, se retirer de l’église Saint Fiacre serait un nouveau coup dur dans la course à la couverture du réseau Nancéien.