La Vendée confie à Orange le réalisation et l’exploitation du réseau FTTH, qui sera ouvert à tous les opérateurs

La Vendée confie à Orange le réalisation et l’exploitation du réseau FTTH, qui sera ouvert à tous les opérateurs

 
Alain Leboeuf, Président de Vendée Numérique Vice-président du conseil départemental et Député de la Vendée et Stéphane Richard, Président-Directeur général d’Orange, ont signé et lancé officiellement le premier marché de conception, réalisation, exploitation, maintenance (CREM) avec Orange ayant pour objet la première phase du réseau Très haut débit de la Vendée pour une durée de 12 ans. 
 
Le Département et le SyDEV (Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement de la Vendée) ont créé le Groupement d’Intérêt Public (GIP) Vendée Numérique, avec l’adhésion de 27 Communautés de communes (représentant 264 communes). Ce GIP a pour missions la création, la mise à disposition, l’exploitation et la commercialisation d’un réseau de communications électroniques FTTH et FTTE (fibre optique pour les particuliers et fibre optique pour les entreprises). Ce réseau couvrira progressivement l’ensemble du Département, en dehors des zones qui seront équipées sur fonds propres par les opérateurs privés (pays Yonnais et pays des Olonnes). 
 
L’investissement (hors raccordement final) de 90 M€ permettra à près de 70 000 foyers, entreprises et services publics vendéens de bénéficier à terme d’un accès au Très haut débit. 
Le réseau FTTH sera déployé dans 13 villes moyennes (Challans, Aizenay, Luçon, les Herbiers, Montaigu, Le Poiré sur Vie, Mortagne sur Sèvre, Chantonnay, Pouzauges, Fontenay le Comte, Saint-Gilles Croix de Vie, Saint Hilaire de Riez et Saint Jean de Monts).
En parallèle, le réseau FttE sera progressivement déployé dans les 264 villes (dont les 13 villes dites FttH) et villages concernés, ou en particulier toutes les zones d’activité seront progressivement raccordées. Ces deux réseaux seront d’ores et déjà dimensionnés et structurés pour prévoir à terme le 100% FttH.
 
Ce réseau sera accessible à tous les fournisseurs d’accès internet désireux d’offrir des services à très haut débit à leurs clients grand public, et aussi aux entreprises et services publics, en incluant un niveau de service adapté.
 
Les marchés d’études et de travaux lancés d’ores et déjà par Vendée Numérique dans les zones moins denses ou rurales, intègrent deux volets : 
•  le déploiement de 64 000 prises FttH entre 2017 et 2020, dont 16 000 prises raccordables qui seront livrées en 2017 ;
•  le déploiement de plus de 5 000 prises dites FttE dans plus de 400 zones d’activités et plus de 1000 sites prioritaires du monde de l’éducation, de la santé, de l’administration.
 
Alain Leboeuf rappelle à l’occasion de cette signature que « cette décision constitue une étape majeure dans la vie du projet du Très Haut Débit en Vendée, qui va ainsi permettre d’offrir progressivement, partout en Vendée, et d’abord pour les entreprises, des conditions d’accès identiques au très haut débit internet, conformément à l’ambition que s’est fixée dès 2011 le Département de la Vendée, en concertation étroite avec la Région Pays de la Loire et l’ensemble des collectivités vendéennes ».
 
Pour Stéphane Richard : « Je me réjouis de la confiance que nous témoignent le département de la Vendée et Vendée Numérique en retenant Orange pour la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance du réseau public départemental Très Haut Débit. Ce nouveau contrat vient conforter notre position de premier partenaire des collectivités pour le déploiement et l’exploitation des réseaux d’initiative publique en fibre optique, en complément de nos investissements en propre. Avec Orange Territoires Connectés, Orange s’engage pour améliorer concrètement la connectivité fixe et mobile en zone rurale. »