L’INRS mesure les expositions aux ondes électromagnétiques

L’INRS mesure les expositions aux ondes électromagnétiques


L’Institut National de Recherche et de Sécurité a réalisé en partenariat avec les Centres de Mesures Physiques des Carsat (caisses d’assurance retraite et de santé au travail) une campagne de mesures sur l’exposition des salariés aux champs électromagnétiques. Un bilan effectué en Lorraine et à Paris dans les deux centres nationaux de l’INRS et qui permettra la réalisation d’un guide de bonne pratique pour aider les entreprises à identifier les principaux équipements à risque.

 
En premier lieu, on pense tout de suite aux ondes émises par les antennes relais téléphoniques mais les équipements industriels sont également sources d’émissions. Ainsi, l’institut a identifié huit familles d’appareillages qui émettent des champs électromagnétiques.
Ils sont utilisés pour l’électrolyse industrielle, la soudure et la fusion électrique, le chauffage par induction, le chauffage et le soudage par pertes diélectriques, la magnétisation et la démagnétisation industrielle, la magnétoscopie, le chauffage et le séchage industriels par micro-ondes ainsi que le fonctionnement d’IRM ou RMN.

 
Les mesures effectuées sur ces catégories d’équipement ont montré que les opérateurs qui les manipulent peuvent être exposés à des intensités de champs électromagnétiques supérieures à la VDA (à l’exception de la famille IRM/RMN). Dans la plupart des cas, la seule démarche de prévention rencontrée en entreprise consiste à éloigner le plus possible le poste de travail de la source d’émission.

 
Source : environnement-france