Freezone S'inscrire

Attali fustige l’Hadopi et diffuse ses livres gratuitement (enfin presque)

Jacques Attali (penseur sociétal, conseiller de Mitterrand ou encore auteur du rapport éponyme), tire a boulet rouge sur le projet de loi Hadopi. Le 9 mars dernier, sur son blog, il fustigeait cette loi qu’il considère « absurde et scandaleuse » :

  " Comme en agriculture, où les riches paysans de la Beauce se sont depuis longtemps cachés derrière les pauvres agriculteurs de montagne, pour obtenir des subventions dont ils étaient en fait les principaux bénéficiaires, les industries du cinéma et de la musique mettent maintenant en avant quelques créateurs et quelques chanteurs bien vus des puissants, pour maintenir d’indéfendables rentes de situation.

 Qu’on puisse dans la France de 2009 présenter et faire voter au Parlement, avec les voix de toute la droite et d’une partie de la gauche, une loi aussi indigne que celle qui vient en débat cette semaine à l’Assemblée nationale est une signe de plus d’un pays dont les élites politiques et économiques ne comprennent plus rien ni à la jeunesse, ni à la technologie, ni à la culture. D’un pays où les mots distraction, culture, art, spectacle, commerce, chiffres d’affaires sont employés de façon indifférenciée .

 Cette loi vise à surveiller ceux qui téléchargent gratuitement de la musique ou des films, à leur envoyer une semonce, puis une amende, ou l’interdiction de l’accès à internet. Cette loi est absurde et scandaleuse.

 Absurde, parce que plus personne ne télécharge : on regarde ou écoute en streaming . Absurde parce que toute volonté de crypter est sans cesse contournée par des moyens de le dépasser. Absurde parce qu’on prétend interdire d’accès à internet toute une famille, qui en a besoin pour son travail, parce qu’un enfant utilise l’ordinateur familial pour écouter de la musique. Absurde parce que les vrais artistes n’ont rien à perdre à faire connaitre leurs œuvres, ce qui leur attirent de nouveaux spectateurs et les protègent, à terme, contre l’oubli.

 Scandaleuse parce que cette loi ouvre la voie à une surveillance générale de tous les faits et gestes des internautes ; parce qu’elle protège les rentes de situation des entreprises de média, qui ne sont pas incitées à apporter des nouveaux services à leurs clients (les paroles des chansons, les œuvres d’artistes inconnus, des films en 3 D ou tant d’autres innovations qui s’annoncent ailleurs) et les privilèges des fournisseurs d’accès,( qui devraient, en finançant une licence globale, fournir la rémunération des droits d’auteurs, des interprètes, des maisons de disques inventives et des agents des artistes ) . Scandaleuse surtout parce que, pour une fois qu’on pouvait donner quelque chose gratuitement à la jeunesse, première victime de la crise, voilà qu’on préfère engraisser les majors de la musique et du cinéma, devenues aujourd’hui cyniquement, consciemment, les premiers parasites de la culture. Et en particulier, comment la gauche, dont la mission est de défendre la gratuité contre le marché, peut elle se prêter à une telle hypocrisie ?

 A la fin du 18ème siècle, les lois sur les droits d’auteurs ont été écrites pour protéger les créateurs contre les marchands. Au milieu du 19ème siècle, telle fut aussi la raison d’être des premières sociétés d’auteurs . Voilà qu’on prétend les utiliser pour protéger les marchands contre les créateurs ! Pire même, voilà qu’on prétend transformer les artistes en une avant-garde d’une police de l’Internet où sombrerait la démocratie.

 Cette loi sera sans doute votée, parce qu’elle est le pitoyable résultat d’une connivence passagère entre des hommes politiques, de gauche comme de droite, toujours soucieux de s’attirer les bonnes grâces d’artistes vieillissants et des chefs d’entreprises bien contents de protéger leurs profits sans rien changer à leurs habitudes.

 Cela échouera, naturellement. Pour le plus grand ridicule de tous.
"

Un faux blog pour s’opposer au propos d’Attali

Suite à cette publication, des commentaires l’accusaient de démagogie et de malhonnêteté intellectuelle. C’est pourquoi Jacques Attali aurait pris la décision de joindre le geste à la parole en mettant gratuitement à disposition des internautes l’intégralité de ses 50 livres dans un délais de 30 jours. « La diffusion du savoir me tient à coeur, notamment auprès de la jeunesse, et je ne vois pas comment je pourrais faire la leçon aux artistes qui ne diffusent pas leur travail gratuitement, si moi-même je prive le public de mes ouvrages et de mon savoir, ce qui serait fort contradictoire. » Vous pouvez retrouver la liste de ses publications sur cette page .

En réalité, l’intervention de Jacques Attali a soulevé une vive polémique de la part des maisons de disques, de certains artistes et des cinéastes. Le blog de Jacques Attali est uniquement l’oeuvre de quelqu’un qui souhaitait le prendre au mot. Ceci n’est donc qu’une plaisanterie, mais permet en tous cas d’ouvrir le débat.
Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (27)
Afficher les 21 premiers commentaires...
Posté le 16 mars 2009 à 08h47
@Daniel Vangarde Cela confirme bien ce que l'on pouvait entrevoir de notre coté, les artistes auteurs compositeurs n'ont rien a gagner avec cette loi, elle n'est faite que pour maintenir artificiellement en vie des intermediaires qui n'auraient bientot plus lieu d'exister si les artistes pouvaient s'en affranchir en utilisant des moyens modernes tel que l'internet... quand je lis recemment qu'un artiste ne gagne que 1 euro sur la vente d'un CD audio et que le consommateur manque de s'étrangler a chaque fois qu'il regarde le prix de vente en magasin, on se dit qu'il reste des barrieres a faire tomber !
Posté le 16 mars 2009 à 10h57
ARF ! Fake blog bien joué ! Je me suis fait "avoir" ^^ LOL je suis un noob. En tout cas excellente initiative du faker qui démontre, si besoin en était, l'hypocrisie des pro et des anti-Hadopi. Le problème du téléchargement n'est pas que des oeuvres soient téléchargées mais pourquoi elles le sont et comment. Autrefois nous gravions des vinyls sur K7, des K7 sur K7, des copies de VHS sans que cela n'émeuve qui que ce soit. Aujourd'hui en 2 clics vous avez accès à ces oeuvres légalement ou illégalement. Si les Majors de la musique avaient pris en compte ce nouveau circuit de distribution et impacté réellement la baisse du coût (1 fichier sur serveur peut être téléchargé des milliards de fois), non calqué sur le coût unitaire des CD, on ne connaîtrait pas cette envolée des téléchargements illégaux. Quid de la concurrence ? 0.99 euros par titre sur TOUTES les plate-formes ??? On appelle cela un cartel : Entente sur les prix sur le dos du client. J'en veux pour preuve que les profits des Majors augmentent considérablement alors que les revenus des auteurs baissent. La juste répartition promise par les taxes pour lcopie privée n'ont donc été qu'à l'avantage du Producteur et du Ditributeur.
Posté le 16 mars 2009 à 12h25
Il existe des sites de telechargement gratuit des oeuvres de M Attali : moyennant un cout annuel largement inférieur aux abonnement internet 12 x 29,90 = 358,80 euros des FAI français (entente cordiales illégales sur les tarifs ?) , on a le droit d'emprunter, pour un temps suffisant pour une lecture approfondie et intéressée, plusieurs ouvrages : cela s'appelle des bibliothèques .
Posté le 16 mars 2009 à 12h31
@ d.hibou : sauf que les livres de la biblio, faut les rendre. Donc rien à avoir.
Posté le 19 mars 2009 à 08h14
Le probleme de la remuneration des oeuvres artistiques n'est pas reglée. Proposer une loi qui , selon le parlement européen, la cnil... ne respecte pas les droits de l'homme n'est pas une avancée. Techniquement, elle est largement obsolete, mais c'est ethiquement qu'elle me pose le plus grand probleme. Je ne fais pas partie du fan club de Mr Jacques Attali. Je lui reconnais une chose, son intelligence, et sa connaissance du dossier. Ce que j'ai de plus en lus de mal a percevoir, au fil des avancées technologique, c'est le role de ces intermediaires qui, de plus en plus dépassés, se mettent en devoir de se rendre indispensables... incontournables et inutiles.
Posté le 23 mars 2012 à 04h35

Cartier handbags and also purses are one sure way to make an emphatic record about your class. In todays world, fashion is everything! The celebrities, people of class and prestige are aware that their outlook and look makes that guff with class resounding and because of this , balenciaga handbags and purses are not far from these celebrities. Celine handbags and purses can be a definition of expertise and quality.

Rolex watches having Japanese movements are highly well known among the followers of this exclusive brand. Rolex is a brand which has many admirers. The genuine Rolex watches are really expensive and thus these exclusive Replica watches having Japanese movements are a much cheaper alternative.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

DANS VOS REGIONS
Avec le lancement de 2 nouvelles Freebox, quelle est, selon vous, la Freebox actuelle qui a le plus de chance de disparaitre