Internet sous le spectre de la délation ?

Internet sous le spectre de la délation ?

<>

Le ministère de l’intérieur met à disposition des internautes, un nouveau portail, dont le but principal est de signaler tous contenus ou tous comportements jugés illicites. Autrement dit, le gouvernement met à disposition des internautes, un nouveau portail pour s’exercer à l’art de la dénonciation.

Que puis-je signaler ?

La section "questions/réponses" du portail indique qu’il doit s’agir de contenus ou de comportements illicites, c’est-à-dire qu’il doit être interdit et puni par une loi française. Selon le Gouvernement, il doit s’agir "d’un contenu public de l’Internet, auquel tout internaute peut se retrouver confronté : site internet, blog, forum, propos sur un « tchat », agissement d’un « rôdeur » anonyme sur une messagerie, etc."

Toutefois, "les contenus ou comportements que vous jugez simplement immoraux ou nuisibles n’ont pas à être signalés".

Comment puis-je dénoncer ?

Et bien, tout simplement, en cliquant sur le bouton « SIGNALER ». En signalant une infraction (présumée), le portail propose deux choix : rester anonyme ou s’identifier (dans ce dernier cas, l’identité du dénonciateur est conservée confidentiellement). Le signalement reste, quant à lui, conservé 10 ans dans une base de données.

Mes résolutions pour 2009 : Dénonciation, délation…

Etrange dispositif puisqu’il existe d’ores et déjà plusieurs organismes en charge de contrôler les problèmes d’internautes (CERTA pour les attaques phishing, DDGCRF pour les escroqueries commerciales, etc…).

Le spectre de la délation plane sur le web ?

Pour en savoir plus :