Bouygues Telecom tente d’augmenter la facture de certains abonnés Bbox et appâte avec OCS en jouant avec le feu

Bouygues Telecom tente d’augmenter la facture de certains abonnés Bbox et appâte avec OCS en jouant avec le feu

Bouygues Telecom continue d’augmenter automatiquement le prix de l’abonnement de certains de ses abonnés. L’opérateur peaufine sa tactique consistant à générer de l’envie pour pousser à accepter plus facilement la hausse de tarif.

La pratique dérange mais elle est légale, Bouygues Telecom le sait et en use de plus en plus. L’opérateur informe régulièrement une partie de ses abonnés mobiles et fixes de la hausse prochaine du prix de leur abonnement en l’échange d’enrichissements (plus de data, intégration d’un service etc ). Récemment, Bouygues Telecom a poussé le bouchon encore plus loin en proposant des gigas offerts puis payants dans un mail envoyé à certains clients B&You, occasionnant une hausse de 80% du prix de leur forfait. Ces derniers ont pu toutefois refuser l’offre s’ils le souhaitent.

Nouvelle illustration aujourd’hui de cette pratique décriée, un abonné Bbox a eu la mauvaise surprise ce matin de recevoir un courriel de l’opérateur, l’informant de la modification à venir de son abonnement. Cette fois l’opérateur n’y va pas de main morte et prévient de l’intégration dans son offre d’OCS dès le 16 août (4 chaînes et tous les contenus à la demande) pendant 24 mois pour “seulement 5€” de plus par mois, le tout sans réengagement. Si l’offre peut plaire à certains clients désireux de s’abonner au service SVoD, l’abonné en question n’en décolère pas : “Bouygues Telecom, vous êtes gentils avec vos offres forcées mais ça ne m’intéresse pas”. A noter que cet abonnement OCS est actuellement proposé sur le site de l’opérateur à 1€ le premier mois puis 12€/mois.

Enrichissement légal ou pas ? 

Selon la DGCCRF, les opérateurs ont le droit d’augmenter le prix des forfaits en respectant deux conditions. La première, prévenir un mois avant par courrier ou courriel. La seconde, l’amélioration de l’abonnement doit concerner seulement des services ayant attrait aux télécoms comme les SMS illimités, plus de data ou un meilleur débit. En revanche, ils ne peuvent en aucun cas augmenter le prix du forfait pour une autre raison comme “une option musique, option télé, abonnement à un livre”. L’intégration d’OCS apparaît ici comme une option TV. L’abonné peut donc signaler cette hausse de forfait sur la plateforme SignalConso mise en place par la Répression des fraudes. Sa situation sera alors examinée. Lors du lancement de la plateforme, l’autorité a affirmé que les entreprises ayant reçu plusieurs signalements sans réagir seront dans leur viseur.