Le petit dico des technologies utilisées par Free : focus sur la connectique Ethernet

Le petit dico des technologies utilisées par Free : focus sur la connectique Ethernet

Avec le petit dico des technologies utilisées par Free, c’est l’occasion d’approfondir vos connaissances du monde des télécoms et, par extension, des nouvelles technologies. Chaque semaine, un terme expliqué. Aujourd’hui, parlons de la connectique Ethernet.

En tant qu'appareils de télécommunications permettant un accès à Internet, les Freebox disposent d'une connectivité Wi-Fi pour permettre à votre ordinateur, smartphone, tablette tactile, console de jeu, téléviseur ou player de se connecter en sans-fil à son réseau. Mais les Freebox proposent également la connectique filaire Ethernet. 

Également appelée RJ-45, et à ne pas confondre à la prise RJ-11 servant à brancher le téléphone fixe, la connectique Ethernet permet de raccorder un appareil dépourvu du Wi-Fi ou simplement d'assurer une meilleure qualité de connexion dans une habitation où le Wi-Fi fonctionne relativement mal, avec la possibilité de complétion par la technologie CPL (Courant Porteur en Ligne) qui utilise l'infrastructure électrique de l'habitation. 

La connectique Ethernet propose différents niveaux de débits en fonction de sa version. Il est par exemple question d'un maximum de 100 Mbit/s dans le cas d'une connectique Fast Ethernet. Concernant le câblage, il existe des câbles droits ou croisés, selon les appareils à connecter entre eux. Il existe par ailleurs différentes catégories de câbles qui définissent les débits qu'il est possible d'atteindre. Un câble catégorie 5 promet ainsi du 100 Mbit/s sur 100 mètres, tandis qu'un câble catégorie 6 laisse envisager du 5 Gbit/s sur 100 mètres et un câble catégorie 6a du 10 Gbit/s sur 100 mètres. La catégorie donne une idée du blindage. Meilleure est la catégorie, meilleur sera le blindage. Or, ce dernier permet de limiter les perturbations du signal transmis.