Fibre optique : gare à l’escroquerie au raccordement, de nouveaux cas signalés

Fibre optique : gare à l’escroquerie au raccordement, de nouveaux cas signalés

Si la fibre optique et ses hauts débits peuvent se faire attendre à l’heure du numérique, pas question pour autant de tomber dans le piège tendu par des escrocs. De nouveaux faux démarchages ont été signalés.

Ils se présentent au nom de l’entreprise “Association française pour le déploiement de la fibre”. Pour autant, ce sont bien des escrocs qui démarchent les entreprises et collectivités avec la promesse d’un raccordement à la fibre optique sans changement d’opérateur et sans frais. Pas question par conséquent, comme proposé, d’aller se renseigner au numéro de téléphone fourni ou d’envoyer par fax un quelconque bordereau pour fournir des informations en vue d’une “pré-visite technique”.

Ne pas répondre, ne rien transmettre

Manche Numérique l’a d’ailleurs confirmé dans une récente mise en garde “contre des tentatives de démarchages abusifs”. L’organisme public, en charge de l’aménagement numérique du département de la Manche, explique que “des mairies ou entreprises ont reçu des courriers de l’Association française pour le déploiement de la fibre”. Les destinataires sont invités à ne pas répondre et ne transmettre aucun document (facture de téléphone, facture d’abonnement Internet ou facture de ligne fax). Manche Numérique souligne d’ailleurs que les escrocs n’hésitent pas à relancer en cas de non-réponse.

“En effet, le raccordement au réseau de fibre optique sera effectué sur votre demande par le Fournisseur d’Accès Internet choisi”, rappelle l’organisme public, invitant à se rendre sur son site pour obtenir tous les détails sur l’éligibilité et le planning de déploiement.

Pas une première

Ce n’est d’ailleurs pas le premier cas de démarchage frauduleux autour de la fibre optique. Au mois de février dernier, Annie Vieu, présidente de Haute-Garonne Numérique, avait décidé d’envoyer un courrier aux élus pour inviter les riverains à la plus grande vigilance. Des escrocs étaient en effet venus à la porte des habitants en se faisant passer pour des agents démarchant pour le compte du syndicat mixte Haute-Garonne Numérique.