Le petit dico du jour d’Univers Freebox : qu’est-ce que le roaming ?

Le petit dico du jour d’Univers Freebox : qu’est-ce que le roaming ?

 

Avec Le petit dico du jour d’Univers Freebox, c’est l’occasion d’approfondir vos connaissances du monde des télécoms et, par extension, des nouvelles technologies. Chaque semaine, un terme expliqué. Aujourd’hui, parlons du roaming.

Roaming : utiliser son forfait mobile ailleurs

Le roaming, ou l’itinérance dans la langue de Molière, c’est la possibilité d’utiliser son forfait mobile dans une zone non desservie par son opérateur. Celle-ci repose sur des accords signés entre votre opérateur et les autres. 

Elle peut être facturée ou non, selon la législation en vigueur. Depuis le 15 juin 2017, les opérateurs n’ont ainsi plus le droit de facturer le roaming en hors forfait au sein de de l’Union européenne. Ils doivent décompter les appels, les SMS et la data du forfait.

La facturation dépend aussi de la stratégie de votre opérateur. Le roaming sans surcoût de Free peut concerner les appels, les SMS et la data mobile, comme se limiter à la data mobile. Une data mobile, qui peut en plus s’envisager en 4G, comme se limiter à la 3G.

Roaming international, mais aussi national

Free Mobile, et les autres opérateurs français, y ont notamment recours pour permettre d’utiliser votre forfait mobile à l’étranger. D’ailleurs, l’opérateur mobile de Xavier Niel a récemment intégré la Tunisie et l’Argentine à la liste des destinations disponible en roaming international. Les abonnés au forfait à 19,99 euros – 15,99 euros – bénéficient ainsi d’une enveloppe mensuelle de 25 Go pour la data mobile. Les communications voix et SMS restent en revanche facturées en hors forfait.

Mais Free Mobile l’utilise également depuis son arrivée début 2012, afin de proposer du réseau là il ne possède pas encore d’antenne. Pour cela, il a signé un accord avec Orange pour des services voix, SMS et bas débit, lequel doit d’ailleurs s’arrêter entre début 2020 et fin 2022.

Le roaming s’avère donc aussi utile pour les personnes régulièrement en déplacement à l’étranger, que pour un nouvel opérateur dont le réseau est en cours de déploiement.

Si vous l’aviez manqué…

Pour ceux qui seraient passés à côté, la semaine dernière, nous expliquions l’eSIM