L’Arcep rend publique son code de conduite pour évaluer la qualité du service internet

L’Arcep rend publique son code de conduite pour évaluer la qualité du service internet

Le gendarme des Télécoms a publié il y’a peu le niveau minimum d’exigence que requiert selon lui la mesure de la qualité du service internet.

L’Arcep est en effet chargé d’évaluer ce type de service et a décidé d’adopter un nouveau "Code de conduite" auquel l’autorité invite les différents acteurs de la mesure à adhérer. Le tout dans un but de transparence des mesures, notamment dû à certains tests peu fiables comme elle en avait fait la démonstration en juin dernier

On y trouve ainsi notamment des protocoles de tests détaillés, invitant tous les acteurs à effectuer leurs mesures et à bien présenter chacun des éléments du test, le tout selon les types de services analysés (débit montant/descendant, streaming vidéo…).

Cependant il est également décrit la manière de procéder à la publication de ces résultats. Ainsi il sera souhaité de présenter ces tests de façon à pouvoir comparer les technologies entre elles (ou les opérateurs), en précisant bien sûr la période sur laquelle se sont déroulés les tests…

Ce code de conduite de l’Arcep semble être voué à se renouveler (l’autorité fait déjà mention d’un nouveau code de conduite 2019 dans son communiqué de presse), mais il est intéressant de connaître ces protocoles de tests (et le minimum requis) pour éviter de tomber dans le panneau de comparatifs qui ne sont pas toujours très transparents…

Ce code de conduite a été soigneusement étudié par l’Arcep, épaulé par des acteurs académiques, des opérateurs mais aussi des outils de mesures en crowdsourcing. Pour ceux qui désirent connaître en détail ce nouveau niveau d’exigence, vous pourrez en trouver le descriptif sur le site de l’arcep ou via ce lien