Freezone S'inscrire

Le piratage audiovisuel est en baisse en 2017

Selon la récente étude de EY et l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA), entre 2016 et 2017, le nombre de pirates est passé de 11,6 millions de personnes consommant illégalement du contenu par mois à 10,6 millions, soit un million de moins en un an (-8%).

Les pirates consomment également moins, en moyenne chaque pirate a consommé 4% de contenu illégaux de moins qu’en 2016.

La consommation illégale de contenus audiovisuels génère un manque à gagner pour la filière cinématographique et audiovisuelle française de 1,18 Milliards d’euros, en baisse de 10% par rapport à 2016. L’Etat est l’un des plus gros perdant avec 408 millions d’euros de manque à gagner en 2017 (contre 430 millions en 2016).

En moyenne poursuit l’étude, 6,6 millions de pirates téléchargent un contenu en streaming par mois (soit plus de 60% du total de pirates). Les films restent le premier type de contenu piraté. 94% des pirates téléchargent des films illégalement, dont 54% de films américains.

La SVOD comme planche de salut, mais... 

22% des personnes téléchargeant des contenus de manière illégale sont prêtes à se reporter vers une consommation légale en SVOD si le contenu pirate était indisponible, contre 10% en 2016. Le nombre de pirates n’étant abonné à aucun service SVOD a chuté de presque 30% pour passer sous la barre des 50%. Le nombre de personnes n’ayant consommé aucun contenu légal dans les 12 derniers mois est quant à lui resté stable avec une légère hausse de 0,2%.

Enfin, les comportement évoluent puisque 83% des consommateurs illicites révèlent avoir changé leur pratique en raison des risques encourus. Parmi ces 83%, 70% déclarent avoir diminué ou arrêté de fréquenter des sites illégaux à cause des cyber risques. 56% des illicites envisagent de revoir leur consommation à la baisse. Un quart déclare avoir l’intention d’y mettre fin, seuls 4% envisagent d’augmenter le rythme.

...une offre légale toujours pas à la hauteur

Le constat reste somme tout inchangé : Même s’ils sont pour la plupart prêts à payer un tarif proche de celui du marché légal, plus de 40% des pirates continuent de trouver l’offre légale trop chère.

Dans le cas du sport, le nombre de pirates estimant que l’accès aux contenus sportifs sur une plateforme légale est trop cher a augmenté (46% en 2016 vs 53% en 2017). La propension à payer des consommateurs pirates pour un abonnement à une chaine de sport est passée de 6,09€ en 2016 à 6,69€ en 2017.

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (13)
Afficher les 8 premiers commentaires...
Posté le 05 juillet 2018 à 07h46

Mékisonkons...

Posté le 07 juillet 2018 à 10h56
johanna46 a écrit
Mékisonkons...

On a que ce qu'on mérite... undecided, on vous avez voté pour eux !!!

Je dis "vous" pour ceux qui ont voté.... yell

Posté le 09 juillet 2018 à 07h21
Stéphane_ping a écrit
johanna46 a écrit Mékisonkons... On a que ce qu'on mérite... , on vous avez voté pour eux !!! Je dis "vous" pour ceux qui ont voté....

Depuis quand on vote pour élire les ayant-droits ? Tu as voté pour le président de Sony, Universal ou celui de l'ALPA?

C'est bien beau de ramener tout à la politique, mais il faudrait que ça soit pertinent de temps à autres. 

Posté le 09 juillet 2018 à 07h23
olahaye74 a écrit
ManuTheFoX a écrit pirate prêtes à se reporter vers une consommation légale en SVOD si le contenu pirate était indisponible ça peut arriver ça ? LOL, ils la font à l’envers. Il faudrait plutôt poser la question de savoir quelle pourcentage de pirate se tourneraient sur l'offre légale si le contenu des plateformes type Netflix proposaient (pouvaient proposer je devrais dire) les nouveaux contenu en même temps que les plateformes illégales (en gros quand ils sont disponibles). Quand on voit qu'une série en saison 2 est proposée en France dans le désordre alors que la saison 7 sort aux US, on croit rêver. Et les ayants droits (qui n'ont aucun devoir) disent que c'est long à traduire. LOL la bonne blaque, les sous-titres traduits (et de meilleure qualité que ce qui sort bien plus tard sur l’offre légale) sont disponibles en quelques jours.

Il n'y a pas de chronologie des médias pour les séries.

Posté le 01er août 2018 à 04h57

Cela peut se comprendre. Netflix et amazon c'et bien plus simple et surtout légal comme moyen pour regarder du contenu.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Nouvelle offre de Free dans le fixe : qu’attendriez-vous ?