Freezone S'inscrire

L’avenir de la télévision par ADSL est en train de se jouer


Catégorie News , publié le 02 juillet 2009 à 11h43 par Olivier Viaggi

Aujourd’hui, il y a 2 types de mesures d’audience : Médiamat et MediaCabSat. Le premier mesure l’audience minute par minute des grandes chaînes nationales, que ce soit par satellite, par la TNT, le Câble ou l’ADSL. Le second mesure l’audience sur 6 mois, de toutes les chaînes (y compris les thématiques) mais uniquement sur le câble et sur Canalsat (que ce soit par satellite ou sur l’ADSL).

Une chose saute directement aux yeux : l’audience des chaînes thématiques diffusées uniquement sur ADSL n’est absolument pas prise en compte. Plus généralement, c’est la totalité de l’audience des chaînes thématiques réalisée sur l’ADSL qui n’est pas comptabilisée. Une hérésie quand on sait que le France compte entre 4,5 millions (Médiamétrie) et 6,3 millions (ARCEP) de foyers qui ont accès à la télévision par ADSL, soit autant que Canalsat. Les données sont ainsi totalement faussées.

 

Sans mesure d’audience, pas de développement possible des chaînes diffusées sur l’ADSL

La conséquence directe est que si l’audience n’est pas mesurée, les annonceurs n’investissent pas sur les chaînes diffusées uniquement sur ADSL. Le modèle économique de ces chaines n’est donc pas viable et Nolife en est le parfait exemple. Nous vous relations hier le projet de la chaîne de passer en option payante puisqu’il n’y a pas assez de publicités diffusées à, l’antenne pour financer la chaîne. Et pourtant l’audience est là, mais les mesures d’audience de Médiamétrie sont la seule référence pour les annonceurs.

Au delà de brider le développement des chaînes sur ADSL, cette situation n’incite pas non plus les chaînes en exclusivité sur Canalsat à rejoindre les bouquets ADSL. Pour obtenir l’exclusivité d’une chaîne, Canalsat lui verse une redevance annuelle. Le reste des recettes de la chaîne est constitué principalement des revenus publicitaires. Or, que la chaîne soit diffusée uniquement sur Canalsat ou chez tous les opérateurs ADSL, n’augmentera en rien ses revenus publicitaires, puisque l’audience sur l’ADSL n’est pas mesurée et ne peut donc être monétisée.

Nul doute que si les revenus publicitaires issus de l’ADSL égalaient voir dépassaient la redevance annuelle versée par Canalsat pour l’exclusivité, plusieurs chaînes choisiraient de ne pas renouveler l’accord d’exclusivité conclu avec Canalsat pour pouvoir être diffusées sur tous les supports, en premier lieu desquels l’ADSL

Médiamétrie veut changer les choses mais se heurte à des oppositions


Le 11 juin dernier, Médiamétrie a présenté un projet qui prévoit d’intégrer les 4,5 millions de foyers qui reçoivent les chaînes payantes par une offre ADSL d’Orange, SFR ou Free, ainsi que le rapporte Le Figaro. Cela va élargir considérablement le nombre de foyers mesurés. «L’ADSL fait clairement partie de l’offre élargie de la télévision payante», explique Benoît Cassaigne, directeur des mesures d’audience chez Médiamétrie

Si cette proposition satisfait pleinement les chaînes non exclusives diffusées sur toutes les plateformes, y compris l’ADSL, les chaînes en exclusivité sur Canalsat s’y opposent. En effet, l’arrivée de l’ADSL dans la mesure va mécaniquement diluer l’audience des secondes, et donc diminuer leurs revenus publicitaires.
L’assemblée générale de l’association des chaînes thématiques qui se tiendra le 9 juillet prochain se penchera sur la proposition de Médiamétrie.

Au-delà de l’audience, c’est donc la totalité du paysage audiovisuel français qui risque de se redessiner si l’ADSL est prise en compte dans les mesures.
 


COMMENTAIRES DES LECTEURS (37)
Afficher les 32 premiers commentaires...
Posté le 03 juillet 2009 à 07h14
<quote> 1er argument pour l&#8217;ADSL : on peut connaître l&#8217;audience à l&#8217;unité près, et pas un truc à la louche en extrapolant à partir d&#8217;une minorité de boîtiers, même si leur implantation se veut "représentative". Ici, on a une absolue précision et un coût de mesure quasi nul. (pas de boîtiers supplémentaires à filer à droite à gauche). </quote> t'es lourd t'as rien compris le fait que la box soit sur une chaine ne veut pas dire que quelqu'un la regarde comprendo
Posté le 03 juillet 2009 à 09h34
<quote> Commentaire de Alexis78 posté le 02 juillet 2009 à 11h52 C'est vrai que ça parait aujourd'hui incraoyable que les chaines qui sont diffusées par ADSL ne soient pas prises en comptes niveau audience... Je pensais pas que ça a ce point la... Par exemple, ce que je ne comprends pas, c'est qu'une chaine comme Sci-Fi qui devrait être exclusive à canalsat est bien reprise sur NcNuméricâble pourtant... Alors pourquoi pas sur l'ADSL ?. Enfin pour Nolife, c'est vraiment dommage que le câble et le sat n'en veule pas...</quote> Ce n'est pas parce que personne ne veut de nolife sur sat ou le cable, c'est qu'elle n'a pas encore les moyens . Etre diffusé sur le sat, coute à Beur TV par exemple , 1 000 000 € . Donc il faudrai que ces chaine là qui sont exclusivement sur adsl doivent etre mesuré sur l'audience, et donc prouvé aux annonceurs qu'ils peuvent investir . par consequence, plus de rentabilité avec de la pub , et donc plus de facilement a se developper.
Posté le 03 juillet 2009 à 10h21
Ils se réveillent encore une fois trop tard, ca va faire un séisme dans les revenus des chaines, en bien pour certaines, en mal pour d'autres. Si l'adsl était pris en compte depuis plusieurs années ce problème ne se poserait pas aujourd'hui. Et puis si ils refusent de prendre en compte l'adsl, il y aura un jour ou ca deviendra indispensable et plus le temps passe plus fort sera l'impact.
Posté le 03 juillet 2009 à 22h36
l'audience mesurée par médiamétrie (mediamat et mediacabsat) est indivuelle, et non par foyer. Chaque individu du foyer déclare sa propre présence / absence au boitier (arrivée et départ), le boitier sait à la seconde près la chaîne regardée. Sur Free, l'audience serait ainsi évaluée par ''foyer'' à condition que l'on connaisse la composition du foyer abonné à free et que l'on sache s'il y a telle ou telle présence devant la chaîne.On ne peut donc cumuler les 2. Les ''audiences'' données par free ressemble plus au ratio entre nombre de telle chaîne distribuée / nombre total de chaînes distribuées. Une audience free de 20% pour F3 à tel moment signifie qu'1 chaîne sur 5 distribuée est F3. Une audience mediametrie (mediamat, basé sur les + de 4 ans) signifie que 20% du panel regarde à tel moment F3. Et comme la mesure est individuelle, on sait par exemple que sur les 15-34 ans, c'est 25%, que sur les femmes c'est 22%, que sur les CSP+ c'est 31%, etc ...

caugeck
Envoyer message
 
-343 points
Posté le 26 octobre 2009 à 12h24

mais non mais non


yatta
Envoyer message
 
287 points
Posté le 26 octobre 2009 à 16h27

c'était sympa l'audience en temps reel !

INSERER UN COMMENTAIRE

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par e-mail.
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Que sera la Freebox "surprise" qui sera lancée fin 2014 ?