Freezone S'inscrire

Déploiement 4G : Free 2ème en novembre derrière Orange

L’ANFR vient de publier les chiffres de déploiement des réseaux mobiles au 1er décembre 2017. A cette date 38 159 sites sont autorisés par l’ANFR, dont 33 890 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. Au mois de novembre, les autorisations et mises en service de sites 4G ont poursuivi leur progression : les demandes d’autorisations des sites 4G se sont accrues de 1,4 % et les mises en service de sites 4G ont augmenté de 1,6 %.   

Durant le mois de novembre c’est encore Orange qui a été le plus actif en termes de déploiement 4G avec 391 sites 4G supplémentaires. Free Mobile continue sur la bonne voie en se plaçant 2ème, pour la 2ème fois consécutive, avec 242 sites 4G déployés. Suit SFR avec 235 nouveaux sites 4G et enfin Bouygues Télécom avec 176 sites.

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit  :

  1. Bouygues Telecom (14 078 sites, + 176 en novembre) ; 
  2. SFR (13 726 sites, + 235 en novembre) ; 
  3. Orange (13 723 sites, + 391 en novembre) ; 
  4. Free Mobile (9 409 sites, + 242 en novembre). 

Cliquer pour agrandir

Focus sur le déploiement 4G de Free

 
En novembre, Free Mobile a gardé la cadence en déployant 242 sites 4G, contre 247 le mois précédent. L’opérateur a été également actif concernant le déploiement des antennes 1800 MHz avec 350 antennes supplémentaires activées durant le mois dernier (7 529 au total) et 394 supplémentaires autorisées. Free a été moins actif sur le déploiement d’antennes 700MHz, avec seulement 8 antennes supplémentaires qui ont été activées, pour un total de 940.
 
Toutefois, au cours du mois de novembre, l’ANFR a accordé 261 premières autorisations de sites 4G à Free Mobile dans la bande 700 MHz en régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse. Leurs mises en service pourront intervenir à partir du 1er janvier 2018. Ces déploiements sont désormais possibles dans ces zones du fait de la libération des fréquences jusque-là utilisées par la TNT les 3 octobre et 21 novembre derniers.. 
 
Le déploiement des fréquences 1800MHz et 700MHz permet de disposer de la 4G+ mais également d’étendre la couverture 4G car ce sont des fréquences plus basses que les 2,6GHz que déployait Free au lancement de la 4G.

Variation au cours du mois de novembre
 

Déploiement 3G  : Free Mobile garde un bon rythme

Outre la 4G, Free continue le déploiement de sites 3G, avec 244 sites supplémentaires activés sur le mois de novembre (contre 371 le mois précédent), pour un total de 11 900 sites 3G activés. 
 

 

Publié le 05 décembre 2017 à 14h35 par La Rédaction
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (32)
Afficher les 26 premiers commentaires...

CH56
Envoyer message
 
3473 points
Posté le 05 décembre 2017 à 23h41
Free cassé a écrit
Free avait promis 12000 sites 3G en service à la fin de l'année. La promesse sera tenue, une fois de plus. Ce en 8 années de déploiement. Et pour les pisse-vinaigre qui en font des caisses sur le "retard" de Free, ils feraient mieux de saluer la performance : malgré un déploiement en faisceaux hertziens, 12389 est le nombre de sites 3G qui étaient actifs chez Bouygues en décembre 2015, dont seulement la moitié en UMTS 900. 2 ans après, donc, Free en a autant mais, surtout, tous ces sites sont en 900 MHz, la fréquence 3G qui couvre le mieux.

Bonjour

Si je puis me permettre, ce n'est pas que la 900 MHz couvre mieux, c'est qu'elle pénètre mieux. Il n'y a pas de différence évidente de portée entre une fréquence haute et une fréquence basse, simplement la fréquence basse est moins sensible aux obstacles. Donc l'usage est amélioré plus loin et à l'intérieur des bâtiments, par exemple.

Concernant la progression effective des opérateurs sur la période que vous citez très justement, voici les chiffres ANFR.

janv-16 déc-17 Diff. %
Orange 19 359 21 620 2 261 11,68%
SFR 16 447 19 778 3 331 20,25%
Bouygues 12 541 16 135 3 594 28,66%
Free 6 054 11 900 5 846 96,56%
Total 54 401 69 433 15 032 27,63%

Commentaire concernant les différences :

Orange a un peu plus progressé qu'il ne semble, le calcul a évolué pour différencier la métropole en début d'année.

Bouygues et SFR bénéficient de la mutualisation en ZMD. Cette opération va continuer en 2018 pour un petit reste de 2500 sites, encore une petite progression à prévoir. Le Monde: sfr et bouygues fusionnent leurs réseaux

Free à l'évidence progresse énormément, il a bénéficié également de l'arrivée sur les zones blanches cette année, pour environ 1500 sites supplémentaires. En tout cas, ils sont dans les clous par rapport aux annonces faites.

Si certains trouvent que la durée du déploiement d'un nouveau réseau du 4e opérateur est trop longue, je peux le comprendre. Néanmoins les histoires de "rattrapage" évoquées ici ou là sont sans intérêts, il faut avoir plus de recul si on veut comprendre. Pour ça, rien ne vaut les chiffres officiels, sur une période significative, et correspondant à des activations officielles.

La vraie question pour chacun est de savoir si le réseau est déjà présent oui ou non dans les localités qui l'intéressent, et sinon de savoir où sont prévues les prochaines implantations en consultant les données ANFR.

Posté le 06 décembre 2017 à 12h33

Bonjour

A CH56, 

Bien sûr que si que le 900MHz couvre mieux que le 1800MHz. L'affaiblissement des ondes est proportionnel à la valeur de la fréquence porteuse utilisée. Donc à 900MHz, l'affaiblissement est 2 fois moindre qu'à 1800MHz. D'où l'intérêt d'utiliser les fréquences les plus basses pour couvrir les campagnes.

Elles ont aussi effectivement un coefficient de penetration superieur aux plus hautes fréquences d'où leur intérêt aussi dans les agglomérations où le problème n'est pas la couverture mais le nombre d'usagers car chaque baie/antenne a un nombre limité de communications simultanées. Il faut donc multiplier le nombre d'antennes pour assurer le service

Pierrot


CH56
Envoyer message
 
3473 points
Posté le 06 décembre 2017 à 13h08
pierrotlecelte a écrit
Bonjour A CH56,  Bien sûr que si que le 900MHz couvre mieux que le 1800MHz. L'affaiblissement des ondes est proportionnel à la valeur de la fréquence porteuse utilisée. Donc à 900MHz, l'affaiblissement est 2 fois moindre qu'à 1800MHz. D'où l'intérêt d'utiliser les fréquences les plus basses pour couvrir les campagnes. Elles ont aussi effectivement un coefficient de penetration superieur aux plus hautes fréquences d'où leur intérêt aussi dans les agglomérations où le problème n'est pas la couverture mais le nombre d'usagers car chaque baie/antenne a un nombre limité de communications simultanées. Il faut donc multiplier le nombre d'antennes pour assurer le service Pierrot

Bonjour pierrotlecelte

Merci de l'avis. On considère souvent que les fréquences basses portent plus loin. C'est vrai que souvent le tilt est réglé à 6° pour les basses au lieu de 4° pour les hautes. Il m'est cependant arrivé d'obtenir ça sur du 2600 MHz à 22 km, et ce n'est pas le record. D'accord, à travers la baie il n'y avait pas d'obstacle. On va donc parler d'une portée pratique plus longue en fréquence basse.

Voir image

Posté le 06 décembre 2017 à 13h49

Sur Paris, la couverture est correcte, j'ai d'ailleurs plus souvent l'impression d'avoir une meilleure réception 4G chez free que chez SFR (2 iPhone, un chez RED et l'autre Free mobile).

La seule chose qui pêche ça reste les débits, qui sont moyens. Loin de ceux que j'avais avec Sosh ! Mais au vu du prix de la VP actuellement, rien à redire !

Vivement la suite du déploiement du 700MHZ !

Posté le 06 décembre 2017 à 15h27
pierrotlecelte a écrit
Bonjour A CH56,  Bien sûr que si que le 900MHz couvre mieux que le 1800MHz. L'affaiblissement des ondes est proportionnel à la valeur de la fréquence porteuse utilisée. Donc à 900MHz, l'affaiblissement est 2 fois moindre qu'à 1800MHz. D'où l'intérêt d'utiliser les fréquences les plus basses pour couvrir les campagnes. Elles ont aussi effectivement un coefficient de penetration superieur aux plus hautes fréquences d'où leur intérêt aussi dans les agglomérations où le problème n'est pas la couverture mais le nombre d'usagers car chaque baie/antenne a un nombre limité de communications simultanées. Il faut donc multiplier le nombre d'antennes pour assurer le service Pierrot

Oui, l'affaiblissement des ondes est proportionnel à la fréquence porteuse... mais dans ici la rotondité de la Terre et les obstacles sont les facteurs qui interviennent avant la force du signal. Pour exemple, on capte des antennes en 2600 depuis l'autre côté du Lac Leman. En conséquence, les fréquences basses  améliore la réception à l'intérieur et en ville, vu la densité de population, il faut mieux les utiliser en complément d'une fréquence basse, ou multiplier les sites comme vous le suggérez.

Posté le 07 décembre 2017 à 00h45

Orange à trois sites de moins que SFR.

Si il comtinue comme ça lol ils vont les dépassé à ce rythme...

tongue-out

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

DANS VOS REGIONS
Suite à l'annonce de Xavier Niel, selon vous, la Freebox V7 sera lancée :