Freezone S'inscrire

Opérateurs virtuels : clap de fin pour Cofidis Mobile

EI Telecom fait son ménage de printemps, l’opérateur virtuel a décidé de retirer du marché et ce, après 5 ans d’existence sa marque Cofidis Mobile dont le slogan « C Tellement plus malin » n’aura finalement pas marqué les esprits.

Englobant NRJ Mobile, Crédit Mutuel Mobile, CIC Mobile et Auchan Telecom, le MVNO Euro Information Telecom ne propose dorénavant plus d’offres Cofidis Mobile, la raison la plus probable : un nombre d’abonnés trop faible additionné à un manque de popularité des marques de crédit à la consommation.

Lancé en 2012 et visant directement les clients de la société de crédit à travers des offres sans engagement, la marque a très vite fait les frais de la forte baisse des prix des forfaits sur le marché des télécoms, engendrée par l’arrivée de Free Mobile la même année. EI Telecom a depuis tenté de relancer la machine avec des offres améliorées, en vain. Pour l’heure, le site de Cofidis invite ses clients à souscrire à NRJ Mobile.

 

Publié le 18 avril 2017 à 15h52 par Maxime Raby
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (12)
Posté le 18 avril 2017 à 16h39

Je n'ai jamais compris la valeur ajoutée d'un MVNO.

Si les opérateurs physiques ne s'occupaieint que de la collecte et de l'infra et sous traitaient les clients à des MVNO, ça pourrait se comprendre, mais là, non, les principaux opérateurs font tout de A à Z. Du coup, les MVNO qui doivent faire une marge pour survivre ne peuvent être compétitifs que si artificiellement les minutes qu'ils achètent sont moins cher que les minutes vendues aux clients des opérateurs principaux.

Bref, côté modèle économique, je ne vois pas comment ça peut marcher en dehors d'entente avec les opérateurs nationaux qui refuseraient certains marchés de niche.

De toutes façons les société couteau suisse, c'est insupportable.

- La poste dont le métier est de livrer des colis qui devient banque et opérateur MVNO. Si on a scindé les PTT en téléphonie et courrier, c'est pas pour refaire l'inverse après.

- Les supermarchés qui font opérateur mobile

- A quand les construteurs automobile qui font vendeur de légume?

Tu veux retirer un colis, il faut le faire le lendemain après 15H mais surtout avant 17H en faisant la queue derrière un client qui veut retirer du liquide et un autre dont la puce SIM s'est bloquée suite à l'envoutement de ses doights qui se sont acharnés à tapper un mauvais code. A côté de ça tu as DHL, ton colis, tu peux le retirer directement jusqu'à 20H30 et la livraison est dix fois plus rapide.

Les MVNO c'est devenu comme la pub, tout le monde te saoule avec ça et l'inclus dans ses offres (banque, assurance, livraison, ...). Mais allo quoi!

La téléphonie mobile, c'est comme un bout de gâteau tombé par terre lors d'un piquenique. C'est pillé par tous les insectes et oiseaux du coin. (les insectes et oiseaux étant les bnaques assurances, transporteurs et autres margoulins qui y voyaient là, une vache bien grasse).

 

 

Posté le 18 avril 2017 à 17h00
olahaye74 a écrit
Je n'ai jamais compris la valeur ajoutée d'un MVNO. Si les opérateurs physiques ne s'occupaieint que de la collecte et de l'infra et sous traitaient les clients à des MVNO, ça pourrait se comprendre, mais là, non, les principaux opérateurs font tout de A à Z. Du coup, les MVNO qui doivent faire une marge pour survivre ne peuvent être compétitifs que si artificiellement les minutes qu'ils achètent sont moins cher que les minutes vendues aux clients des opérateurs principaux. Bref, côté modèle économique, je ne vois pas comment ça peut marcher en dehors d'entente avec les opérateurs nationaux qui refuseraient certains marchés de niche. De toutes façons les société couteau suisse, c'est insupportable. - La poste dont le métier est de livrer des colis qui devient banque et opérateur MVNO. Si on a scindé les PTT en téléphonie et courrier, c'est pas pour refaire l'inverse après. - Les supermarchés qui font opérateur mobile - A quand les construteurs automobile qui font vendeur de légume? Tu veux retirer un colis, il faut le faire le lendemain après 15H mais surtout avant 17H en faisant la queue derrière un client qui veut retirer du liquide et un autre dont la puce SIM s'est bloquée suite à l'envoutement de ses doights qui se sont acharnés à tapper un mauvais code. A côté de ça tu as DHL, ton colis, tu peux le retirer directement jusqu'à 20H30 et la livraison est dix fois plus rapide. Les MVNO c'est devenu comme la pub, tout le monde te saoule avec ça et l'inclus dans ses offres (banque, assurance, livraison, ...). Mais allo quoi! La téléphonie mobile, c'est comme un bout de gâteau tombé par terre lors d'un piquenique. C'est pillé par tous les insectes et oiseaux du coin. (les insectes et oiseaux étant les bnaques assurances, transporteurs et autres margoulins qui y voyaient là, une vache bien grasse).    

 

Le principe d'un MVNO est qu'il achète au prix de gros de la voix et de la data qui effectivement sont vendues moins chers qu'au particulier.

Par ailleurs cela peut parfois servir de produit d'appel pour une enseigne ou simplement renforcer sa notoriété

Personne n'obligeant personne à être client, le fait d'avoir des offres concurrentielles ne me choque pas. Bien au contraire cela dynamise un marché

Posté le 18 avril 2017 à 17h28

Coriolis lui va passer 4ème MNO rachetant les débits de Bouygues Tel.

je sais pas vous, mais moi quand ils font de la pub TV, ça me fait penser que ça discute,  et j'achète du Ild..

Posté le 18 avril 2017 à 17h33

En termes de MVNO, je pense que Vectone et Lyca profitent tres bien de leur statut pour des offres que justement les autres operateurs classiques n'offrent pas. 

Posté le 18 avril 2017 à 17h53
jeanmarc75 a écrit
Le principe d'un MVNO est qu'il achète au prix de gros de la voix et de la data qui effectivement sont vendues moins chers qu'au particulier.

Justement, si on prends un exemple:

Un MVNO achète des minutes en gros à ORANGE.

ORANGE achète à lui-même des minutes en gros avec forcément un tarif préférentiel (il ne va pas se tirer une balle dans le pied).

=> Donc obligatoirement, le MVNO ne peut en aucun cas faire plus de marge qu'Orange; en ces temps de concurences forte, les deux vont réduire leur marges, et forcément, celui qui perd en premier est le MVNO.

Quant à la diversété, je ne suis pas d'accord. Une boite qui se diversifie trop, c'est certes plus stable dans le temps du point de vue des actionnaires, mais c'est aussi plus difficile à optimiser et au final ça donne du moyen en tout.

Motorola faisait des CPU. Il s'est diversifé en automotiv, radio, hifi, GSM, ... résultat => éclaté.

Bouygues faisait du BTP et s'est diversifé avec les chaines de télé puis la téléphonie. On voit sa solidité (TF1 pas en grande forme, sa téléphonie isolée et pas internationalisé, ...)

La poste, ça marchait bien avant qu'elle ne devienne une banque à 100% et un opérateur téléphonie. aujourd'hui, les bureau de poste ferment (alors que DHL, UPS et autres se développent).

A vouloir faire tout et n'importe quoi, on fini par le faire mal.

Si les MVNO étaient si utiles que ça, pourquoi ce principe ne serait il pas élargi à d'autres marchés tels que l'automobile par exemple?
Ce serait drôle d'acheter une Mégane chez un MVNO. Pas le logo Renaults, moteur bridé mais tu peux choisir des sièges en Jeans et pour la réparer, pas de concessionnaire, faut trouver le mécano. Génial? Bah pour la téléphonie, c'est le cas.

D'ailleurs, quand les MVNO sont apparus, les prix ont ils baissé pour le consomateur? le marché a t'il explosé en nombre de SIM?
Rien  de tout ça. C'était juste un artifice pour faire croire à de la concurence qui ne pouvait pas exister car à la source les minutes en gros, bah c'était ceux qui s'entendaient sur les prix qui les fixaient.

Premium

taduarial
Envoyer message
 
8934 points
Posté le 18 avril 2017 à 18h02

ah? jamais entendu parler de Cofidis mobile (le forfait à crédit?)

Posté le 18 avril 2017 à 18h40

Et TOC ! Et de 1 ! Allez on continue -> CIC Mobile...


reno69
Envoyer message
 
19330 points
Posté le 19 avril 2017 à 01h03

  Bonjour, même avec des prix de gros les MVNO à terme sont condamner à disparaitre !!!

surprised

Posté le 19 avril 2017 à 09h11

Lancé en 2012 et visant directement les clients de la société de crédit à travers des offres sans engagement, la marque a très vite fait les frais de la forte baisse des prix des forfaits sur le marché des télécoms,

C'est sûr que le décideur qui se lance dans un MVNO en 2012 sachant que l'arrivée de Free Mobile était prévue depuis plusieurs années, c'est un sacré visionnaire...

Posté le 19 avril 2017 à 10h16

Syma ont l'air de tirer leur épingle du jeu , avec des offres équilibrées ..

Posté le 19 avril 2017 à 14h10

les MVNO ont un intérêt limité pour rester poli...donc condamnée à disparaître.

pour survivre le MVNO doit acheter des minutes en gros et les revendre en couvrant ces frais et en prenant sa margent.

ils espéraient juste gratter l'argent des clients en vendent leur service mobile en package avec un autre produit d'achat (crédit, etc...).

 

Posté le 20 avril 2017 à 10h24

Certains acteurs économiques sont au bout de ce qu’ils peuvent faire comme croissance sur leur secteur d’activité naturelle.

Pour le Poste, il s’agit même de lutter contre la décroissance : moins de courriers (monopole de la Poste) à cause d’Internet, davantage de colis grâce à Internet (secteur concurrentiel).

Tous ces braves gens ont des bases de contacts clients importantes qu’ils essaient d’utiliser pour se diversifier. Certains pensent encore que les télécoms mobiles sont un secteur où on peut gagner beaucoup d’argent facilement. Comme olahaye74, je pense qu’ils se trompent : d’une part, les marges se sont réduites drastiquement ces dernières années ; d’autre part, les vrais opérateurs (avec un réseau) sont confrontés à une problématique identique pour croître dans les télécoms : soit il faut qu’ils se piquent des clients (en baissant les prix, en offrant de nouveaux services : ce qui coûte cher) ; soit ils faut qu’ils se diversifient (M2M, Lora : de nouveaux business, mais où l’expérience télécom est précieuse) ; parallèlement, ils essorent tout ce qu’ils peuvent dans leur marché naturel (offres pour les très gros consommateurs, les tous petits, les moyens , les moyens plus, les ethniques, les pros, les entreprises …) : à la fin, il ne reste plus grand-chose pour les MVNO qui inventeraient de nouvelles approches (Universal Music v.s Deezer gratuit sur Bouygues l’année dernière). 

Un très gros qui fait déjà tout, comme Orange, essaiera de se diversifier dans la banque : mais quelle est sa légitimité ?

SFR a choisi les contenus : Messier s’était déjà trompé en allant dans cette voie, mais peut-être que la stratégie de SFR est plus maligne (TVA sur la Presse par exemple). Les droits exclusifs de retransmission d’événements sportifs peuvent aussi fidéliser forcément certaines typologie de clients.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

DANS VOS REGIONS
Suite à l'annonce de Xavier Niel, selon vous, la Freebox V7 sera lancée :