Freezone S'inscrire

Xavier Niel ne cherche pas à « contrôler » Le Monde mais « à le faire avancer »

Copropriétaire du Monde avec Pierre Bergé et Matthieu Pigasse, Xavier Niel était l’invité de l’émission «On va plus loin » de la chaîne Public Sénat, jeudi 16 mars . Après avoir partagé sa vision de l’entreprenariat en France, le fondateur d’Iliad s’est penché sur le quotidien français dont il détient « 66% du capital partagé en quatre », avec « un intérêt capitalistique de 15% ».

Au sujet de l’influence qu’ils pourraient exercer sur la ligne éditoriale du Monde, ce dernier est catégorique : « On n’est pas là pour contrôler, on est là pour aider une presse à exister et à avancer », lance t-il après avoir tenu à préciser que « nous sommes trois actionnaires, tous les trois politiquement différents, on ne représente pas un bloc unique (…) Au Monde il y a eu une séparation claire entre la ligne éditoriale et la partie financière. »

Si le groupe Le Monde gagne de l’argent avec " l’année dernière plus de 10 millions de marge d’Ebitda", c’est aussi grâce à certaines de ses filiales qui « marchent bien comme Télérama , Courrier International ou le Monde Diplomatique ». Néanmoins, aux éventuelles insinuations affirmant que la ligne éditoriale de ces journaux est exactement la même que celle du Monde, Xavier Niel répond : « ce sont des courants de pensées de gauche mais très divers et je ne pense pas que l’on puisse trouver un lien très proche entre la ligne éditoriale du Monde Diplomatique et celle de Télérama ou de la Vie Catholique. » 

Publié le 20 mars 2017 à 09h51 par Maxime Raby
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (21)
Afficher les 15 premiers commentaires...
Posté le 20 mars 2017 à 13h36
Jeff06am a écrit
Personnellement je lis un peut de tout, du Figaro à Le Monde histoire de me faire ma propre opinion.

c'est la meme opinion que tu lis.

Posté le 20 mars 2017 à 13h37
Djelme a écrit
"Xavier Niel répond : « ce sont des courants de pensées de gauche mais très divers "     le problème est bien là. Le Monde était sensé être neutre à sa création. Mais avec 90% des journalistes qui se déclarent de gauche dans les sondages à la sortie des écoles de journalistes, il est quasi impossible de trouver un journal à peu près honnête dans sa relation des faits.   Quant au decodex lancé à grands renforts de hurlements de joie, il est déjà discrédité...

dans le même temps, c'est de la gauche...déclarée.

C'est plus facile à déclarer socialement acceptée que de voter Fillon ou Lepen... alors.

Et puis de la gauche parisienne, bien loin de l'ouvrier de ses pauvres conditions matérielles

Posté le 20 mars 2017 à 13h39
Djelme a écrit
"Xavier Niel répond : « ce sont des courants de pensées de gauche mais très divers "     le problème est bien là. Le Monde était sensé être neutre à sa création. Mais avec 90% des journalistes qui se déclarent de gauche dans les sondages à la sortie des écoles de journalistes, il est quasi impossible de trouver un journal à peu près honnête dans sa relation des faits.   Quant au decodex lancé à grands renforts de hurlements de joie, il est déjà discrédité...

Enfin une personne qui à l'intelligence d'analyser. Merci il faut éveiller les consciences :)

 

Posté le 20 mars 2017 à 15h27

Eh oh, les gens, On parle du monde...

LE journal qui fait des investigations...ni teinté a droite comme le Figaro, ni teinté a gauche comme libération...

C'est le monde (et ses journalistes) qui depuis 20 ans révèlent les rouages des plus grands scandales...

C'est pour ça que ça se bousculait au portillion pour racheter le seul journal qui fait peur a toute la classe politique...

Maintenant que la Presse appartient aux Telecom et autres riches hommes d'affaires, ma seul crainte c'est de voir titrer Libération : sur (par exemple) "Altice - une OPA sans casse sociale".

A la télé, c'est déjà comme ça...

Si l'information devient une marchandise, on s'expose a des dérives...

Posté le 20 mars 2017 à 20h08

Je ne lis pas trop la presse à cause de leur façon de parler des actes.

Si une fusillade à lieu dans un centre commercial et que l'auteur est un arabe ou arabe de confession musulmane alors certaines presse vont dire que c'est un attentat et ils vont bien définir l'origine de la personne alors que la personne à la nationalité Française. De cette affaire on va en entendre parler pendant 2 semaines. Et vous noterez que comme par hasard ça se déroule à quelques mois des élections. 

Dans le même exemple lorsque c'est une personne de couleur blanche ils vont dire que l'auteur des coups de feu était un déséquilibré et on ne va entendre parler de ça que 2 jours grand maximum.

Si on croit que j'exagère, alors pourquoi pour de mêmes faits on ne parle pas de la même façon  avec les mêmes termes designants les responsables? 

Parfois, il vaut mieux ne rien lire et ne rien entendre pour le bien de l'humanité.

 

Posté le 20 mars 2017 à 21h59

Mais oui... Le Monde ne fait jamais d'articles sur l'UPR, qui est pourtant bientôt le 4ème parti de France en nombre d'adhérents !

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Souhaitez-vous que la Freebox V7 soit virtualisée ?