Freezone S'inscrire

La 5G devrait booster l’économie et l’emploi, mais la France risque d’être en retard

 
Alors qu’en France, la 4G est loin d’être déployée sur tout le territoire, la 5G devrait, elle, voir le jour en 2019. Et c’est un véritable tournant économique que devrait générer cette technologie qui promet de multiplier par 1000 la performance des réseaux, et d’accompagner le développement de l’internet des objet.
 
Le cabinet anglais IHS Markit a réalisé une étude sur la 5G qui montre que celle-ci va apporter 12 300 milliards de dollars à l’économie mondiale en 2035, et créer 22 millions d’emplois. La 5G profitera à tous les secteurs de l’économie, aussi bien à l’industrie, l’informatique, les télécoms qu’à la vente au détail.
 
Mais pour bénéficier des apports économiques de la 5G, les pays ne doivent pas louper le coche. Or certains ont déjà pris de l’avance, comme le Japon et la Corée du Sud ou la Finlande et la Suède en Europe. La France, elle, n’a pas encore pris le train.
 
« Il va falloir un vrai travail de fond de l’Etat et du régulateur pour que la France ne soit pas en retard pour le déploiement de la 5G, explique dans Les Echos Laurent Fournier, DG de Qualcomm France. Les pouvoirs publics français ne sont pour l’heure pas très actifs par rapport à l’Allemagne ou même l’Italie. Les Italiens sont à fond sur la 5G, comme rarement on les a vus. »
 
Pourtant, selon l’étude du cabinet IHS Markit, la 5G générerait en France 85 milliards de dollars et verrait la création de 400 000 nouveaux emplois. Un argument de poids en faveur d’un lancement rapide.
 
 
Source : Les Echos

 

Publié le 16 février 2017 à 14h04 par La Rédaction
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (54)
Afficher les 48 premiers commentaires...
Posté le 19 février 2017 à 15h21
freebx a écrit
brupala a écrit La fibre, contrairement à la radio a une capacité quasi infinie aujourd'hui, les opérateurs le savent si tu ne le sais pas. Les technologies radio sont plus comparables à l'adsl (qui utilise les mêmes techniques). un relais picocell, sans parler de la capacité ridicule, tous les 100m, tu vois ça comment en pratique ? surtout en zones rurales ... en zone urbaine, on peut imaginer sur chaque lampadaire, éclairage lumière et éclairage radio, cool ... j'attends de voir la mise en oeuvre que tu proposerais ... Quasi infinie ?  Ça dépend du matos que tu met aux bouts quand même. Et je sais une chose : pas un opérateur sur terre ne distribuera plus qu'un gigabit max au grand public, ça n'a aucun intérêt. Comparables à l'adsl ?  Euh, tu as encore un wifi à 54 mégabits ?  En pratique, sur des poteaux électriques/de lampadaires, murs d'immeubles ou alors sur du mobilier urbain tel les abris bus. Bin en fait, Orange fait déjà des tests en 4G comme quoi...

Oui pour quasi infinie, je parle de la fibre noire monomode seule, pas de ce qu'on connecte au bout, qui est variable de 100 Mbits/s à 100 Gbit/s et bien plus.

C'est vrai qu'un particulier, et même la plupart des entreprises n'a pas besoin de plus d'un gigabit/s de connexion pendant longtemps encore, d'ailleurs aucun PC et très peu de routeurs peuvent fournir 10 gigabit/s qui est la prochaine marche en fixe.

Tu sais en quoi consistent les tests d'Orange sur la 5G ? je pense que tu voulais dire 5, pas 4G.

Moi non, c'est du domaine du secret industriel, mais ça ne consiste certainement qu'à évaluer l'architecture des composants, très loin de décider d'un déploiement.

Posté le 19 février 2017 à 16h45
brupala a écrit
point a écrit brupala a écrit je ne vois pas comment on peut faire ça autrement que par la fibre, un maillage radio ne ferait qu'encombrer encore plus des fréquences déjà bien saturées et surtout à quel prix ? un pylône tous les 1 km ? Il n'y a pas de baguette magique à ce jeu là et un pays est déjà très difficile à couvrir en terme de géographie (en terme de population, c'est plus facile, mais les objets, ce n'est pas de la population).     Je vous conseille de prendre contact avec les Docteurs et Ingénieurs qui écrivent les normes 5G pour leur expliquer qu'ils travaillent pour rien et que ce qu'ils prévoient est totalement impossible à mettre en oeuvre.  Je pense que vous allez leur permettre d'arrêter de perdre du temps là dessus. ça, je n'ai pas besoin de leur dire, ils le savent déjà: 4G étendue et wifi feront autant à moins cher.

Pff, tu crois que les capteurs vont utiliser du wifi ou du 4g étendue ? N'importe quoi. 

Posté le 19 février 2017 à 20h12
skipool a écrit
brupala a écrit point a écrit brupala a écrit je ne vois pas comment on peut faire ça autrement que par la fibre, un maillage radio ne ferait qu'encombrer encore plus des fréquences déjà bien saturées et surtout à quel prix ? un pylône tous les 1 km ? Il n'y a pas de baguette magique à ce jeu là et un pays est déjà très difficile à couvrir en terme de géographie (en terme de population, c'est plus facile, mais les objets, ce n'est pas de la population).     Je vous conseille de prendre contact avec les Docteurs et Ingénieurs qui écrivent les normes 5G pour leur expliquer qu'ils travaillent pour rien et que ce qu'ils prévoient est totalement impossible à mettre en oeuvre.  Je pense que vous allez leur permettre d'arrêter de perdre du temps là dessus. ça, je n'ai pas besoin de leur dire, ils le savent déjà: 4G étendue et wifi feront autant à moins cher.
Pff, tu crois que les capteurs vont utiliser du wifi ou du 4g étendue ? N'importe quoi. 

Ah ?

ils ont fait comment jusqu'ici ?


freebx
Envoyer message
 
-771 points
Posté le 20 février 2017 à 08h30
brupala a écrit
freebx a écrit brupala a écrit La fibre, contrairement à la radio a une capacité quasi infinie aujourd'hui, les opérateurs le savent si tu ne le sais pas. Les technologies radio sont plus comparables à l'adsl (qui utilise les mêmes techniques). un relais picocell, sans parler de la capacité ridicule, tous les 100m, tu vois ça comment en pratique ? surtout en zones rurales ... en zone urbaine, on peut imaginer sur chaque lampadaire, éclairage lumière et éclairage radio, cool ... j'attends de voir la mise en oeuvre que tu proposerais ... Quasi infinie ?  Ça dépend du matos que tu met aux bouts quand même. Et je sais une chose : pas un opérateur sur terre ne distribuera plus qu'un gigabit max au grand public, ça n'a aucun intérêt. Comparables à l'adsl ?  Euh, tu as encore un wifi à 54 mégabits ?  En pratique, sur des poteaux électriques/de lampadaires, murs d'immeubles ou alors sur du mobilier urbain tel les abris bus. Bin en fait, Orange fait déjà des tests en 4G comme quoi... Oui pour quasi infinie, je parle de la fibre noire monomode seule, pas de ce qu'on connecte au bout, qui est variable de 100 Mbits/s à 100 Gbit/s et bien plus. C'est vrai qu'un particulier, et même la plupart des entreprises n'a pas besoin de plus d'un gigabit/s de connexion pendant longtemps encore, d'ailleurs aucun PC et très peu de routeurs peuvent fournir 10 gigabit/s qui est la prochaine marche en fixe. Tu sais en quoi consistent les tests d'Orange sur la 5G ? je pense que tu voulais dire 5, pas 4G. Moi non, c'est du domaine du secret industriel, mais ça ne consiste certainement qu'à évaluer l'architecture des composants, très loin de décider d'un déploiement.

Voilà l'article qui parle des tests 4G : 

http://www.universfreebox.com/article/37733/4G-L-ANFR-lance-une-experimentation-d-implantation-de-micro-antennes-notamment-dans-les-abribus

En fait, c'est pas si bête ce système de picocell à terme, l'émission antennes-relais/mobile/box 4/5G sera moins forte et surtout les antennes repartiront d'elles même les utilisateurs.

Il y a 10 ans je voulais moi me lancer mais en wifi, le problème c'est que le roaming n'existait pas en wifi (la norme ne le permettait pas).

Là les picocells permettront de quadriller et d'assurer des débits plus que convenables par agrégation momentanée et surtout dès qu'un secteur dors, hop les antennes se mettent en standby et n'émettent plus avant d'être réveillé par demande de connexion, seul une assure la liaison pour celui ou ceux qui sont dans son rayon.

Posté le 20 février 2017 à 10h53
freebx a écrit
Voilà l'article qui parle des tests 4G :  http://www.universfreebox.com/article/37733/4G-L-ANFR-lance-une-experimentation-d-implantation-de-micro-antennes-notamment-dans-les-abribus En fait, c'est pas si bête ce système de picocell à terme, l'émission antennes-relais/mobile/box 4/5G sera moins forte et surtout les antennes repartiront d'elles même les utilisateurs. Il y a 10 ans je voulais moi me lancer mais en wifi, le problème c'est que le roaming n'existait pas en wifi (la norme ne le permettait pas). Là les picocells permettront de quadriller et d'assurer des débits plus que convenables par agrégation momentanée et surtout dès qu'un secteur dors, hop les antennes se mettent en standby et n'émettent plus avant d'être réveillé par demande de connexion, seul une assure la liaison pour celui ou ceux qui sont dans son rayon.

Effectivement, ce système est très bon en zone urbaine, ça permet d'éviter les antennes moches qui donnent de boutons aux anti ondes (tout en maintenant la pollution électromagnétique) et c'est très efficace car ça amène le réseau au contact des utilisateurs (quasiment comme un réseau câblé) donc bien optimisé.

les handicaps sont de poser des points de raccordement fibre un peu partout (mais ça c'est à intégrer dans le plan THD) car même si un maillage radio serait possible, il ne serait pas bien performant et gaspillerait des fréquences si précieuses et bien plus utiles pour le mobiles eux mêmes.

Autre point noir : compromis financier raisonnable et pas évident à trouver entre opérateur de mobilier urbain et opérateur télécom.

Le plus gros inconvénient est de trouver un autre système par les zones à basse densité déjà non couvertes.

Donc, c'est bon pour la corée du sud ou le japon, mais pas extensible beaucoup ailleurs.

Posté le 23 février 2017 à 16h46

C'est clair que certains pays ont pris de l'avance sur la téléphonie mobile. Le cas du Japon est un peu à part car il y a de fortes densités de population sur une surface réduite. Les gens vivent beaucoup en ville, les campagnes se dépeuplent peu à peu. J'ai pu m'en rendre compte lors de mon dernier voyage au Japon. Dans des villes comme Tokyo ou Kyoto, la différence est flagrante. Leur réseau mobile est bien plus en avance que le nôtre, les débits élevés, aucun problème pour voir des vidéos en streaming.

En France de plus en plus de personnes font le choix de vivre à la campagne, ou du moins à l'extérieur des grandes améliorations. Une couverture (même 4G) de la population est un investissement très lourd. Un peu comme le plan fibre qui vise à offrir le haut débit à toute la population. On sait très bien que pour de nombreux foyers, l'investissement de raccordement par un opérateur sera très difficile à rentabiliser.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par email;
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Sur quel critère en priorité vous basez-vous pour choisir votre forfait mobile ?