Freezone S'inscrire

Un fournisseur de VPN refuse le blocage de ses adresses IP par Netflix

 
 
Alors que Netflix avait annoncé mi-janvier vouloir bloquer l’ensemble des VPN et proxys permettant d’accéder à l’ensemble de son catalogue, Netflix a donc commencé à bloquer les adresses IP connus pour abriter des proxys et VPN. Seulement, le fournisseur NordVPN n’entend apparemment pas se laisser faire face à cette situation. Dans un communiqué, que le site Numérama s’est procuré, le VPN annonce avoir déjà trouvé des solutions face à ce problème :
 
« NordVPN a été informé de quelques erreurs de connexions, mais les a résolues en guidant les utilisateurs à travers une connexion alternative. De plus, nous pouvons confirmer que le service NordVPN fonctionne toujours pour accéder à Netflix US. Nous avons un certain nombre de stratégies en réserve si la répression par Netflix devient encore plus agressive ». Une des stratégies en question pourrait être de mieux déployer d’autres serveurs avec d’autres adresses IP inconnues du service de streaming vidéo.
 
Le fournisseur de VPN déclare « croire en la liberté d’Internet » et au streaming sans frontières. Ce dernier « continuera à surveiller la situation malheureuse, et se battra pour fournir un accès plus équitable aux internautes, tout en s’assurant que la connexion à internet reste privée et sécurisée ».
 
Publié le 26 février 2016 à 17h54 par Matthias Manceaux
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (11)
Posté le 26 février 2016 à 18h10

action - réaction - action -réaction - action .....Langue tirée


skyrail
Envoyer message
 
1617 points
Posté le 26 février 2016 à 19h52

Ben ce n'est pas légitime que Netflix bloqué un accès non payé à son catalogue ? 

Posté le 26 février 2016 à 21h14
skyrail a écrit
Ben ce n'est pas légitime que Netflix bloqué un accès non payé à son catalogue ? 

Si, mais je crois que ce qui est bloqué c'est aussi d’accéder en payant à la version US de Netflix . Il y a une offre differente en France et aux US mais sans Vpn on ne peut pas souscrire à la version US.

Posté le 26 février 2016 à 21h16

ps: je n'ai essayé ni netflix en france ni aux us donc c'est juste ce que j'ai lu ailleurs. (même pas le 1er mois gratuit )


Nash
Envoyer message
 
207 points
Posté le 26 février 2016 à 22h17

La neutralité du net (votée par l'UE) impose de laisser les paquets de data circuler quel qu’ils soient et d'où ils viennent ; égalité et équité. Restreindre les visiteurs d'un pays pour des raisons de royalties et d'accords avec les "pauvres" majors n'est pas juste ; c'est de la discrimination. Les gouvernements peuvent imposer des censures et filtrages comme en Chine, les internautes voulant y échapper ont justement des VPN ou des proxy pour le faire...

Mais qu'un site web décide de fournir tel contenu à tels visiteurs de tels pays est injuste, il n'a pas le rôle d'un gouvernement ou états. Fournir un service sur Internet doit être identique selon la provenance, surtout lors qu'il est payant.

C'est à Netflix de négocier des droits "globaux" et mondiaux, pas aux internautes de devoir utiliser des subterfuges pour utiliser le service qu'ils payent.

C'est valable pour Netflix comme pour Deezer ou autres "pseudo startup" du net qui veulent chambouler les usages.

Faire de la géodiscrimination c'est contre productif sur le net, dans un monde globalisé et mondialisé comme aujourd'hui.

La CNIL l'a bien fait comprendre à Google : un déférémencement est valable partout, pas que pour le .fr ...

Bref, c'est arriérée comme pensée pour un site qui veut révolutionner les usages... triste paradoxe


gameover
Envoyer message
 
1221 points
Posté le 26 février 2016 à 23h28
Nash a écrit
La CNIL l'a bien fait comprendre à Google : un déférémencement est valable partout, pas que pour le .fr ... 

Sur le déréférencement je mettrais un bémol dans le sens où un état ne peut imposer sa loi à d'autres pays (extraterritorialité). D'autre part on n'a pas les mêmes lois : Il est assez facilement compréhensible que quelque chose peut être un délit ici mais pas ailleurs.

Sur la neutralité du Net j'en suis revenu : bêtement je pensais au début que ça voulait dire que les paquets de données devaient avoir la même priorité sur le Net mais en final sur un réseau à capacité finie ça ne marche pas : c'est comme quand la gourde de l'écologie voulait mettre l'autoroute gratuite le weekend, je ne vous dis pas le bordel que ça aurait été. 

Pour le Net je crois plus en une négociation entre opérateurs plutôt qu'à une réglementation étatique. L'état n'a rien à faire dans la réglementation du Net, ça marche très bien sans lui. Pour ce qui est de Netflix, je suis d'accord avec vous, et en final Netflix donnera accès à tous en même temps sur la planète en payant les droits pour tous ; ça fera sauter notre réglementation qui impose un calendrier de diffusion très contraignant suivant les medias.

Posté le 27 février 2016 à 16h46

C'est une bataille perdu d'avance pour Netflix

Posté le 27 février 2016 à 19h11
skyrail a écrit
Ben ce n'est pas légitime que Netflix bloqué un accès non payé à son catalogue ? 

Ce n'est "légitime" que si on considère que la culture est quelque chose que l'on peut monnayer et réserver à certains. On en reviens à la bonne vieille question qui demande, si le système économique actuel est encore viable.

Et pour répondre à cette question, il faut voir si le système économique actuel permet à chacun de disposer de manière équitable des biens qui peuvent l'intéresser.

Toute la question est là. Maintenant, à chacun de se faire une opinion.


J-Loo
Envoyer message
 
2436 points
Posté le 28 février 2016 à 13h14
nonmaishallo a écrit
skyrail a écrit Ben ce n'est pas légitime que Netflix bloqué un accès non payé à son catalogue ?  Si, mais je crois que ce qui est bloqué c'est aussi d’accéder en payant à la version US de Netflix . Il y a une offre differente en France et aux US mais sans Vpn on ne peut pas souscrire à la version US.

Oui, mon fils par exemple se sert à Paris du compte Netflix américain de sa mère. Le catalogue est très différent puisque les films sont disponibles seulement quelques mois après la sortie en salle. Pour la France, le pb serait plus avec l'État français et sa législation sur le cinéma qu'autre chose..

Posté le 29 février 2016 à 11h49
Cela me semble incorrect car j'utilise depuis des années le Netflix américain qui ne diffuse pas non plus des films très récents par contre leur nombre est beaucoup plus important que sur la version française , le plus de la version américaine c'est aussi les séries .
J-Loo a écrit
nonmaishallo a écrit skyrail a écrit Ben ce n'est pas légitime que Netflix bloqué un accès non payé à son catalogue ?  Si, mais je crois que ce qui est bloqué c'est aussi d’accéder en payant à la version US de Netflix . Il y a une offre differente en France et aux US mais sans Vpn on ne peut pas souscrire à la version US. Oui, mon fils par exemple se sert à Paris du compte Netflix américain de sa mère. Le catalogue est très différent puisque les films sont disponibles seulement quelques mois après la sortie en salle. Pour la France, le pb serait plus avec l'État français et sa législation sur le cinéma qu'autre chose..


J-Loo
Envoyer message
 
2436 points
Posté le 29 février 2016 à 12h13
fxparis a écrit
Cela me semble incorrect car j'utilise depuis des années le Netflix américain qui ne diffuse pas non plus des films très récents par contre leur nombre est beaucoup plus important que sur la version française , le plus de la version américaine c'est aussi les séries .

Aux États-Unis, les films sont disponibles sur Netflix entre 2 et 6 mois en moyenne après leur sortie en salle (de 30 à 60 jours après leur sortie en DVD). Il y a des exceptions, notamment avec les « blockbusters » qui peuvent rester longtemps en salle, tout est négocié au cas par cas et les contrats sont différents selon les studios.

En France, « Le délai à compter de la date de sortie nationale en salle est de 10 mois pour les services de cinéma de premières diffusions qui ont conclu un accord avec les organisations professionnelles du cinéma et de 12 mois dans les autres cas. Il est de 22 mois pour les services de télévision en clair et pour les services payants autres que de cinéma qui appliquent des engagements de coproduction d’un montant minimum de 3,2 % de leur chiffre d’affaires de l’exercice précédent. Le délai est de 30 mois dans les autres cas. » - CSA : Chronologie des médias, et Calendrier d'exploitation des films

Suffit de comparer les catalogues..

INSERER UN COMMENTAIRE

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par e-mail.
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

DANS VOS REGIONS
De quelle version logicielle disposez-vous sur le Player de votre Freebox Mini 4K